Innovation

Cryptomonnaie : l’afro deviendra-t-il le « bitcoin africain » ?

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 22 juin 2021 à 16h34
afro crypto-monnaie

Le Franco-Tunisien Thameur Hemdane (fondateur d'Afrikwity, plateforme de crowfunding) et l'économiste burkinabè Daniel Ouédraogo, au salon Vivatech, à Paris, fin juin 2021. © Photo fournie par la Fondation afro.

Trois ans après sa création, en 2018, l’afro, cryptomonnaie gérée par la fondation éponyme, n’a pas encore rempli sa vocation panafricaine.

Lors de la fondation de l’afro, en 2018, la trentaine de membres de la fondation éponyme n’ambitionnait rien de moins que de devenir la première cryptomonnaie africaine.

Depuis Paris ou Genève, siège de l’organisation, ces artistes (Mansour Ciss Kanakassy), experts (Karim Zine-Eddine, Thameur Hemdane) ou encore avocats (Fabien Lawson, Fortuné Ahoulouma) voulaient une cryptomonnaie qui permette une réduction des coûts des transactions à travers le continent.

Trois ans plus tard, les comptes ne sont pas très bons. Parmi les 54 pays du continent, un seul, la Côte d’Ivoire, a effectivement signé un accord avec l’organisation non gouvernementale. Et encore ce dernier n’officialise-t-il pas vraiment une utilisation de l’afro en tant que monnaie virtuelle : son système de blockchain permet de sécuriser l’envoi de lettres recommandées.

Réduction des coûts de transferts

Mais David Nataf n’en démord pas. « L’afro veut devenir le bitcoin de l’Afrique ! », continue à marteler ce spécialiste du droit informatique et de la cryptologie, depuis son bureau installé au sein de la Fondation.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer