Dossier

Cet article est issu du dossier «Côte d'Ivoire : le monde d'après»

Voir tout le sommaire
Agroalimentaire

Côte d’Ivoire : transformer plus pour gagner plus ?

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 08 juillet 2021 à 18h17
Adama Bamba, président de la Fenapaci, une association de producteurs de noix de cajou, à Abidjan.

Adama Bamba, président de la Fenapaci, une association de producteurs de noix de cajou, à Abidjan. © Luc Gnago/REUTERS

Championne du cacao, de l’anacarde, de l’hévéa et du coton, la Côte d’Ivoire exporte encore la majorité de ses productions agricoles à l’état brut. Jeune Afrique avance des explications sur le retard pris dans ce domaine.

Année après année, la Côte d’Ivoire confirme son statut de puissance agricole de niveau mondial. Grâce à des politiques incitatives, à la clémence de son climat et à l’extension des surfaces cultivées, le pays est aujourd’hui le premier producteur mondial de cacao, concentrant à lui seul environ 40 % de la production globale. Depuis quatre ans, le pays a franchi la barre des 2 millions de tonnes de fèves récoltées annuellement. Pour la saison en cours, le Conseil café-cacao, qui gère la filière, table sur environ 2,4 millions de tonnes, qui, jusqu’à fin septembre rejoindront les ports d’Abidjan et de San-Pédro.

L’or brun, qui fait vivre environ 5 millions d’Ivoiriens, n’est pas la seule production qui a connu un développement exponentiel au cours de la dernière décennie. En 2020, la récolte d’anacarde a frôlé 850 000 tonnes, en progression de 34 % par rapport aux 634 631 tonnes de l’année précédente. Depuis trois ans, le pays s’est hissé au premier rang mondial des producteurs de noix de cajou, dépassant le Vietnam ou le Brésil.

Premier mondial

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer