Santé

Covid-19 : l’OMS réclame 30 millions de vaccins aux États-Unis pour l’Afrique australe

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 15 juin 2021 à 12h47
Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’OMS.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'OMS. © Fred Merz/Lundi13 pour JA

L’organisation dirigée par Tedros Adhanom Ghebreyesus a adressé un courrier à la Maison Blanche, lui demandant d’envoyer en urgence des vaccins anti-Covid-19 à destination de la Zambie, de l’Angola ou encore du Zimbabwe.

Selon nos informations, dans son courrier adressé à Washington, l’OMS a demandé 30 millions de doses pour l’Afrique australe, analyses et projections à l’appui. La hausse des cas de Covid-19 dans plusieurs pays du sud du continent inquiète particulièrement. Certains experts craignent qu’en pleine saison hivernale, le coronavirus revienne frapper durement la région.

Deux fois plus de décès

Les vaccins sont attendus au plus vite avant cette nouvelle vague de la pandémie, dont la durée moyenne est généralement estimée à 45 jours. L’augmentation du nombre de décès double déjà chaque semaine dans certains pays, comme la Zambie. L’OMS a d’ailleurs récemment dépêché des équipes techniques sur place pour aider les États à tester et à isoler les personnes contaminées, ainsi que pour soutenir les gouvernements dans leur riposte sanitaire, en identifiant par exemple les variants (séquençage des virus).

Du fait des échanges transfrontaliers, des variants sud-africains (Beta) seraient en effet présents dans les pays riverains du Cap : la Zambie, l’Angola, le Mozambique, le Zimbabwe, le Botswana, la Namibie, le Lesotho, l’Eswatini… Le variant britannique (Alpha) est également largement présent dans la région et quelques cas du variant indien (Delta) ont été détectés en Afrique du Sud et en Zambie.

Cette initiative de l’OMS est intervenue avant que les dirigeants du G7, réunis du 11 au 13 juin en sommet à Carbis Bay (Royaume-Uni), ne s’engagent à offrir un milliard de doses aux pays les plus pauvres. Les États-Unis ont annoncé participer pour moitié à cet effort, en fournissant 500 millions de doses de Pfizer-BioNtech via le dispositif Covax, sans toutefois préciser les modalités de ces distributions.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer