Politique

RDC : la loyauté à Tshisekedi, une question de survie pour les gouverneurs

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 10 juin 2021 à 18h04
Fifi Masuka Saini (à gauche) avec Tshisekedi© Twitter Fifi Masuka

Fifi Masuka Saini (à gauche) avec Tshisekedi© Twitter Fifi Masuka © Twitter Fifi Masuka

Les gouverneurs des provinces congolaises multiplient les efforts pour plaire au chef de l’État. Car ces derniers mois, plusieurs d’entre eux ont été déchus…

En ce 13 mai, Fifi Masuka n’a pas ménagé ses efforts. Gouverneure intérimaire de la province du Lualaba, dans le sud-est de la RDC, elle a tout fait pour que ses administrés réservent un accueil enthousiaste au chef de l’État, Félix Tshisekedi, et au Premier ministre, Sama Lukonde Kyenge. Bien que le Lualaba soit issu du démembrement du Katanga, réputé acquis à Joseph Kabila et à son ennemi juré, Moïse Katumbi, le président et son chef du gouvernement doivent s’y sentir en terrain conquis.

Alors Fifi Masuka, qui est pourtant proche de Jaynet Kabila, la sœur jumelle de l’ancien président, s’est assurée que les deux hommes pourraient parader dans les rues de Kolwezi et qu’une foule nombreuse assisterait au grand meeting donné ce jour-là. Quelques jours plus tôt, elle a même tenté de faire de ce 13 mai un jour férié mais, devant l’ampleur du tollé, elle s’est finalement ravisée.

« On exige beaucoup de nous »

S’est-elle rendu coupable d’excès de zèle ? Autorité morale du Front des indépendants de la démocratie chrétienne (Fidec), qui faisait partie du Front commun pour le Congo (FCC) de Kabila avant de rejoindre l’Union sacrée, Fifi Masuka « était dans l’obligation de prouver sa loyauté au chef de l’État », reconnaît un membre de l’entourage de ce dernier. Au même titre d’ailleurs que le gouverneur du Haut-Katanga, Jacques Kyabula, province dans laquelle les deux têtes de l’exécutif congolais avaient fait escale la veille.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer