Politique

Burkina : la suspension de Radio Oméga met-elle Alpha Barry en difficulté ?

Réservé aux abonnés | | Par - à Ouagadougou
Mis à jour le 10 juin 2021 à 16h22
Alpha Barry, ministre burkinabè des Affaires étrangères.

Alpha Barry, ministre burkinabè des Affaires étrangères. © Sophie Garcia pour JA

Le ministre burkinabè des Affaires étrangères est le fondateur de Radio Oméga, que le Conseil supérieur de la communication a sanctionnée pour « diffusion de fausses nouvelles » après l’attaque contre le village de Solhan, début juin. De quoi donner du grain à moudre aux détracteurs d’Alpha Barry, qui se trouvent pour certains dans son propre camp.

Voici deux jours maintenant que Radio Oméga a cessé d’émettre, contrainte au silence par une décision de Conseil supérieur de la communication (CSC). Une suspension provisoire, qui a pris effet le 9 juin et doit se poursuivre jusqu’au 13 du même mois, l’organe de régulation reprochant au groupe Oméga, fondé par Alpha Barry, le ministre burkinabè des Affaires étrangères, d’avoir diffusé de fausses informations à la suite de l’attaque meurtrière perpétrée dans le village de Solhan, dans la nuit du 4 au 5 juin.

Parmi les griefs évoqués, le CSC cite la diffusion d’un bilan supérieur au bilan officiel – il s’établit, selon les autorités, à 132 victimes – , l’annonce d’un retour des terroriste sur les lieux de l’attaque pour s’emparer de vivres et de bétail ou encore la mention d’une autre attaque, perpétrée cette fois contre le village de Dambam, 24 heures après celle qui a frappé Solhan. Plusieurs médias locaux (la Radiotélévision du Burkina, l’Observateur Paalga) et internationaux (RFI) ont par ailleurs eux aussi été sommés de s’expliquer, ce jeudi 10 juin.

Flou sur le bilan

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer