Politique

RDC : l’intense lobbying de Tshisekedi pour l’élection de son candidat à la tête de la SADC

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 8 juin 2021 à 16:50

Le président Tshisekedi à Paris, le 27 avril 2021

S’il a renoncé à briguer un siège au Conseil de sécurité des Nations unies, le président congolais continue de pousser la candidature de Faustin Luanga Mukela à la tête de la SADC. Voici comment.

Alors que le jury censé auditionner les deux prétendants au poste de secrétaire exécutif de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) doit se réunir le 10 juin, Félix Tshisekedi a décidé d’accélérer sa campagne en faveur de son candidat, Faustin Luanga Mukela.

Selon nos informations, ce dernier, qui fait face au Botswanais Elias Magosi, a sollicité et obtenu du chef de l’État congolais l’envoi d’une délégation auprès des cinq pays membres du jury : le Mozambique, la Tanzanie, le Malawi, l’Eswatini et l’Angola.

Accès aux chefs d’État

Cette mission, dirigée par le Premier ministre, Jean Michel Sama Lukonde Kyenge, doit quitter Kinshasa dans la soirée du 8 juin. Elle sera notamment composée de Faustin Luanga, du ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, du coordonnateur du mécanisme national de suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, Claude Ibalanky, et d’une équipe d’experts.

Depuis que Faustin Luanga a été choisi comme candidat, le 21 janvier, c’est la première fois que la présidence congolaise organise une telle tournée pour le soutenir. Le 4 juin, Félix Tshisekedi l’a d’ailleurs désigné ambassadeur itinérant chargé du suivi des organisations internationales. Selon une source à la présidence, cette nomination vise surtout à lui conférer le statut officiel qui lui faisait jusque-là défaut, afin de lui faciliter l’accès aux chefs d’État de la SADC.

La campagne de son adversaire, Elias Magosi, est quant à elle menée par le président botswanais Mokgweetsi Masisi. Lors d’une visite à Kinshasa, en mars dernier, ce dernier avait tenté, en vain, de convaincre Félix Tshisekedi de retirer son candidat.