Politique

Côte d’Ivoire : Claude Sahi, un proche de Hamed Bakayoko nommé au Palais

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 09 juin 2021 à 11h11
Claude Sahi Soumahoro.

Claude Sahi Soumahoro. © DR

Cet ancien directeur des affaires politiques au ministère de l’Intérieur se rapproche davantage d’Alassane Ouattara, dont il vient d’intégrer le cabinet.

Selon nos informations, Claude Sahi Soumahoro a été nommé le 8 juin par décret présidentiel chef de cabinet d’Alassane Ouattara (ADO). Il fut l’un des piliers du ministère de l’Intérieur, où il était le directeur des affaires politiques. Hamed Bakayoko, dont il était proche, l’avait recruté en 2014.

Suivi par ADO

En privé, le président le surnommait « le directeur général des affaires politiques de Côte d’Ivoire et non du ministère de l’intérieur. » Lorsque Bakayoko fut nommé ministre de la Défense, en 2017, Claude Sahi est alors devenu directeur de cabinet adjoint au ministère de l’Administration territoriale et des collectivités.

En juin 2018, ADO l’a élevé au grade de ministre plénipotentiaire des Affaires étrangères, avant qu’il n’obtienne le titre d’ambassadeur un an plus tard. Le président a suivi son parcours de près, appréciant son profil de technocrate. Claude Sahi a été le contact permanent des opposants ivoiriens, qu’il connaît très bien.

Enseignant à Grand Bassam

Il a côtoyé, dans les rangs de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), dont il fut un activiste, Guillaume Soro et Charles Blé Goudé. Claude Sahi a par ailleurs été proche de l’ex-sergent-chef putschiste Ibrahim Coulibaly, alias « IB ». Au sein de la rébellion de 2002, il avait rejoint la dissidence menée par ce dernier contre Soro avant de créer son propre parti politique, qu’il a vite abandonné.

Dans une autre vie, Claude Sahi a été professeur de collège dans la cité balnéaire de Grand Bassam, au moment où Abdourahmane Cissé, l’actuel secrétaire général de la présidence, était au lycée dans cette même ville. Diplômé de l’École supérieure de journalisme de Paris, il a également intégré le Centre d’études diplomatiques et stratégiques de Paris (CEDS).

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer