Société

Réouverture des frontières : quand les Marocains de France se préparent à se rendre au « bled »

Réservé aux abonnés | | Par - à Mantes-La-Jolie
Mis à jour le 08 juin 2021 à 14h53
Embarquement à bord d’un Boeing 747 de la Royal Air Maroc, à Marrakech.

Embarquement à bord d’un Boeing 747 de la Royal Air Maroc, à Marrakech. © STEPHANE FRANCES/ONLYWORLD.NET

L’ouverture prochaine des frontières aériennes et maritimes du royaume suscite beaucoup d’espoirs, mais aussi des interrogations au sein de la diaspora, qui s’apprête à rentrer en masse au pays pour les vacances. Reportage.

Lundi 7 juin. Quartier du Val-Fourré, à Mantes-La-Jolie, où vit une importante communauté marocaine. Sur la place du marché, un sujet est sur toutes les lèvres : le retour au « bled » cet été.

Car pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), ces vacances sont un moment sacré. Qu’ils soient issus de la première, deuxième ou troisième génération, tous attendent ces congés dans leur pays – de naissance ou d’origine de leurs parents – avec impatience. Et s’y préparent parfois plusieurs mois à l’avance. Sauf que, depuis la pandémie de Covid, rien ne fonctionne plus comme avant.

Je ne peux pas me permettre d’attendre davantage

L’an dernier à la même époque, malgré l’ouverture des frontières, peu de membres de la diaspora avaient pu se rendre dans le royaume – ils n’étaient que 450 000, contre plus de 3 millions en temps normal. La crise sanitaire a généré son lot habituel d’incertitudes. « J’ai quatre enfants. C’était trop compliqué pour moi d’aller à El Jadida, où réside ma mère et où je passe chaque année mes vacances d’été. Car les règles changeaient sans arrêt, et on ne savait pas si on allait se retrouver bloqué au Maroc en cas de fermeture des frontières. On avait zéro visibilité », explique Khalid, qui réside à Mantes-La-Jolie.

Le « bled », quoi qu’il en coûte

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer