Finance

Gabon-Congo : « titrisation des dettes », mode d’emploi

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 04 juin 2021 à 14h49
Billets de francs CFA de l’Afrique centrale.

Billets de francs CFA de l'Afrique centrale. © © Vincent Fournier/JA

Les deux pays recourent à un mécanisme rare pour régler leurs créances au secteur privé et soulager la trésorerie des entreprises. Explications.

Le Gabon compte se servir de son emprunt obligataire de 175 milliards de F CFA (267 millions d’euros), dont la période de souscription s’est achevée le 3 juin, pour apurer une partie de sa dette intérieure validée par la Task Force pilotée par Nourredin Bongo Ondimba. À la fin de mars 2021, ces créances étaient estimées à 407 milliards de F CFA.

Au total, 300 entreprises gabonaises sont concernées par ce mécanisme, pour un montant de 87,5 milliards de F CFA de créances dues par Libreville. Pour y parvenir, le Gabon a opté pour la « titrisation » de ces créances.

Rendu tristement célèbre lors de la crise des « subprimes » aux États-Unis, ce mécanisme financier a une longue histoire et une utilité pratique qui dépassent de loin le contexte de sa « médiatisation ».

Liquidité nécessaire

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer