Diplomatie

« Biens mal acquis » : comment Obiang met la pression sur Macron

Réservé aux abonnés | | Par
Teodoro Nguema Obiang Mangue, surnommé Teodorín, en mai 2019.

Teodoro Nguema Obiang Mangue, surnommé Teodorín, en mai 2019. © Michele Spatari/AFP

La Cour de cassation française examine le 16 juin le recours déposé par Teodoro Nguema Obiang Mangue, le vice-président équato-guinéen, contre sa condamnation dans l’affaire des « biens mal acquis ». Voici les dessous d’une bataille en réalité plus diplomatique que juridique.

Le volet juridique de l’affaire des « biens mal acquis » devrait bientôt toucher à sa fin. Condamné en première instance puis en appel à trois ans de prison avec sursis et à 30 millions d’euros d’amende, le vice-président équato-guinéen, Teodoro Nguema Obiang Mangue (dit Teodorín), s’était pourvu en cassation. Ce recours doit être examiné par la Cour de cassation le 16 juin prochain à Paris.

Selon nos sources, le fils du président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo est en mauvaise posture. D’après un document dont Jeune Afrique s’est procuré copie, l’avocate générale française Madeleine Mathieu a en effet recommandé, dans ses conclusions transmises à la Cour le 26 avril, de rejeter le recours déposé par le vice-président.

Immeuble du 42 avenue Foch

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer