BTP & Infrastructures

Addoha démarre la construction de trois complexes immobiliers à Conakry

| Par Jeune Afrique
Saad Sefrioui est le directeur général du groupe immobilier marocain Addoha.

Saad Sefrioui est le directeur général du groupe immobilier marocain Addoha. © Addoha

Les travaux de construction des trois complexes immobiliers du groupe marocain Addoha à Conakry, la capitale de la Guinée, ont démarré. Ces projets, qui représentent un ensemble de 3 000 logements, nécessitent un investissement global de 1,7 milliard de dirhams (151 millions d’euros).

C’est le roi Mohammed VI lui-même qui a lancé, le mardi 4 mars, les travaux de construction des trois complexes immobiliers développés par le groupe marocain Addoha à Conakry, la capitale de la Guinée. La cérémonie, organisée dans le cadre de la visite du souverain chérifien en Guinée, a donné le coup d’envoi de travaux qui devraient durer 24 mois et nécessiter un investissement global de 1,7 milliard de dirhams (151 millions d’euros).

Ces trois projets représentent un ensemble de 3 000 logements. Le démarrage de ces chantiers, qui intervient près d’un an après le début de la commercialisation des unités et la construction des appartements-témoins, devrait entraîner la création de 4 000 emplois directs, souligne Addoha dans un communiqué.

Complexes immobiliers

Le premier projet immobilier dénommé « Cité Police », dont la livraison est prévue au premier trimestre 2016, porte sur 1871 logements « tous standings confondus, avec une prédominance de la composante sociale ». Édifié sur un terrain de près de 5 hectares, ce complexe immobilier nécessitera un budget de 850 millions de dirhams (76 millions d’euros).

Lire aussi :

Pour 2014, le marocain Addoha vise la Mauritanie, le Ghana et l’Angola

Le marocain Addoha s’installe au Congo

Anas Sefrioui : « Le potentiel du marché africain est gigantesque »

Maroc : Addoha et Alliances lèvent des fonds à Casa

Maroc : la lutte pour l’Afrique de Addoha et Alliances

Le deuxième projet immobilier, « Cité Douane », représente 761 logements et nécessitera plus de 400 millions de dirhams d’investissements, précise le communiqué du groupe marocain.

Une enveloppe similaire sera consacrée, selon le promoteur immobilier, à la réalisation d’un troisième complexe immobilier de « 488 unités de logements standing » dans la zone résidentielle de Kipé.

Sud du Sahara

Le groupe marocain, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 725 millions d’euros en 2013, a multiplié les projets immobiliers au sud du Sahara durant les derniers mois. Ainsi, en 2013, Addoha a augmenté de 5 000 unités supplémentaires son projet de 2600 logements en Côte d’Ivoire.

En octobre dernier, la société marocaine a signé un accord avec le gouvernement congolais pour la mise en place d’un projet pilote portant sur la construction de 640 logements sociaux à Brazzaville.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer