Dossier

Cet article est issu du dossier «Africa CEO Forum : le monde qui vient»

Voir tout le sommaire
MSC
Télécoms

États-Unis-Chine : poker menteur en Éthiopie, des télécoms à la finance

Réservé aux abonnés | | Par et
Mis à jour le 25 août 2021 à 11h15
Le Premier ministre Abiy Ahmed à l’hôtel Watergate à Washington D.C., en  juillet 2018.

Le Premier ministre Abiy Ahmed à l'hôtel Watergate à Washington D.C., en juillet 2018. © EBS TV/Youtube/Capture d'écran

En Éthiopie, la sélection d’un consortium soutenu par des investisseurs américains a donné lieu à des interprétations bien contradictoires. Comment démêler le vrai du faux ?

« Un nouveau front » voire « une guerre de proximité » entre Washington et Pékin, « un nouvel accroc… dans le ‘deal du siècle’ »… Des pages du Wall Street Journal aux colonnes de la presse française, la libéralisation du secteur des télécoms en Éthiopie, l’une des plus âpres batailles de cette industrie en Afrique depuis une décennie, s’est transformée en une surprenante bagarre idéologique et géopolitique, ouverte aux interprétations les plus bigarrées.

En quelques semaines, de la fin d’avril au début de juin, Addis-Abeba serait-elle devenue le nouveau front de la guerre technologique sino-américaine ?

C’est en tout cas ce que défendent des médias américains et quelques experts des télécoms en Afrique. Selon ces derniers, la décision des autorités éthiopiennes, le 22 mai, d’accorder la nouvelle licence télécoms à un consortium composé du britannique Vodafone et de ses filiales Vodacom (Afrique) et Safaricom (Kenya) plutôt qu’au sud-africain MTN, n’obéit pas qu’à de simples impératifs économiques.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer