Politique

Côte d’Ivoire : de l’Assemblée au dîner chez Adama Bictogo, les coulisses de la visite des parlementaires français

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 02 juillet 2021 à 10h25
Adama Bictogo, le « vice-président » de l’Assemblée nationale, accueille une délégation de parlementaires français conduite par le député Patrice Anato, le 26 mai 2021.

Adama Bictogo, le "vice-président" de l'Assemblée nationale, accueille une délégation de parlementaires français conduite par le député Patrice Anato, le 26 mai 2021. © DR / Patrice Anato

Séquences économiques à l’ambassade, réunions de travail à l’Assemblée et au Sénat, visite du 43ème BIMA, dîner informel avec plusieurs ministres… Jeune Afrique dévoile les coulisses de la visite de parlementaires français à Abidjan, du 24 au 27 mai.

Menée par le député LREM et co-président du groupe « diplomatie économique avec l’Afrique » Patrice Anato, formée par les députés Fiona Lazaar, Christophe Di Pompeo, Anissa Khedher et du sénateur Philippe Mouiller qui préside l’Assemblée parlementaire de la Francophonie au Sénat, le groupe de parlementaires français en déplacement à Abidjan entre le 24 et le 27 mai a enchainé les séquences politiques, économiques, militaires et culturelles.

Dans la préparation, l’organisation et les différentes séquences, c’est Adama Bictogo, « puissance invitante » de ce voyage, qui a été principalement à la manœuvre. L’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Jean-Christiophe Belliard, a également joué un rôle central dans les séquences « françaises ».

Diplomatie, métro et infanterie de marine

Mardi 25 mai, la visite a débuté dans la matinée par un briefing sur la situation politique, économique, sociale du pays à la résidence de l’Ambassadeur de France Jean-Christophe Belliard, en présence des différents responsables des services français (ambassade, BPI France, Proparco, AFD, Trésor…).

Les parlementaires ont ensuite visité le chantier du métro d’Abidjan, opéré par le groupe Bouygues. Comme le ministre français de l’Économie, Bruno Le Maire, l’a fait lors de sa récente visite, les élus français ont emprunté la draisine pour découvrir les installations. Ce chantier, méga projet estimé à 1,4 milliards d’euros constitue, l’une des priorités du nouveau Premier ministre ivoirien, Patrick Achi.

Mercredi, c’est le 43ème BIMA (Brigade d’infanterie de marine), plus grande base militaire française d’Afrique, qui a été visitée par les parlementaires. Le colonel Frédéric Gauthier, commandant des Forces françaises de Côte d’Ivoire (FFCI) était présent, accompagné de plusieurs de ses officiers, pour une présentation des forces et des démonstrations d’armes. Dans un communiqué, Anissa Khedher, députée du Rhône (LREM), a tenu à « saluer l’engagement des militaires français du 43ème bataillon d’infanterie de la marine ».

Rencontre avec le secteur privé

Le groupe est revenu à la résidence pour un déjeuner de travail avec des opérateurs économiques ivoiriens et français actifs dans le pays.

Parmi eux figuraient notamment Jean-Marie Ackah, le « patron des patrons » ivoiriens, Jean-Marc Yacé, le maire de Cocody et chef d’entreprise, Gilles Cardona, patron de Soudotec et président du CCEF, Jean-Louis Ménudier, directeur général d’Uniwax, Dominique Malezieux, directeur général de la SCB – Compagnie fruitière, ou encore François Hurstel, dirigeant du cabinet Concerto. Ce cabinet d’affaires publiques internationales a d’ailleurs contribué à l’organisation de cette visite des parlementaires français.

Selon l’un des participants à ce déjeuner de travail, les opérateurs privés ont pu « échanger en confiance sur les opportunités qu’offre la Côte d’Ivoire, mais aussi les points à améliorer pour leur permettre d’opérer avec plus de confiance et de dynamisme ».

Dîner chez Bictogo

Les parlementaires français ont été reçus à l’Assemblée nationale ivoirienne mardi dans l’après-midi. Ils ont notamment été reçu par le vice-président de l’Assemblée, l’influent Adama Bictogo, pour des échanges personnels et une séance de travail réunissant des députés de toutes les mouvances.

Les parlementaires français ont noté « l’inclusivité et le très bon déroulé des élections législatives », selon l’un des participants. La délégation française a également rencontré le vice-président du Sénat et a été reçue à la présidence de la République.

Dans un registre moins formel, les parlementaires français ont également participé à un dîner au domicile d’Adama Bictogo, lors duquel le vice-président de l’Assemblée nationale avait convié également plusieurs ministres du gouvernement, parmi lesquels Amédé Koffi Kouakou (Équipement), Pauline Claude Danho (Sports) et Amadou Coulibaly (Communication, porte-parole du gouvernement).

Enfin, les parlementaires ont pu visiter le Musée des civilisations de Côte d’Ivoire, au Plateau, et apprécier le dynamisme de l’art contemporain ivoirien avec une visite de la Galerie Cécile Fakhoury en présence du célèbre sculpteur et performeur ivoirien Jems Koko Bi et de certains de ses jeunes « disciples » dont les oeuvres sont actuellement exposées dans la galerie.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer