Archives

Un mariage pour la Comanav ?

| Écrit par Frédéric Maury

En signant le 28 mai dernier le rachat officiel pour 200 millions de dollars de la Compagnie marocaine de navigation, la Comanav, CMA-CGM a doublé son poids dans la gestion du second terminal de Tanger-Méditerranée. Les deux groupes étaient partenaires à 20 % chacun dans le consortium choisi. Dans le même temps, CMA-CGM s’est trouvé à la tête d’une nouvelle activité, le transport de passagers. Côté marocain, le doute était grand quant à l’avenir du champion national et de ses seize navires au sein d’un géant mondial dont la flotte compte plus de 300 porte-conteneurs. Les craintes se sont évaporées fin octobre, à l’annonce de la mise en service de deux liaisons supplémentaires vers l’Europe. Pour Rodolphe Saadé, « l’activité ferry sera conservée et nous sommes en train de nous associer pour cela avec un grand opérateur du secteur ». Selon nos informations, CMA-CGM serait d’ores et déjà en négociation avec l’espagnol Balearia, en vue de la formation d’une coentreprise.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte