Assurances

Le marocain RMA Watanya rachète l’ivoirien Belife

Zouheir Bensaïd est président du directoire de RMA Watanya depuis 2011. DR ©

L'assureur marocain RMA Watanya vient d'acquérir son homologue ivoirien Belife Insurance, qui détient quatre filiales dans trois pays de la région.

La presse marocaine annonçait récemment que RMA Watanya, le numéro un de l’assurance au Maroc, procédait à l’acquisition de quatre compagnies d’assurance en Afrique subsaharienne… sans préciser lesquelles. D’après les informations de Jeune Afrique, cette opération porterait sur une prise de participation majoritaire, pour un montant encore tenu secret, dans l’assureur ivoirien Belife Insurance.

Lire aussi :

Saham-Colina : un couple qui marche
Maroc : RMA se lance en Afrique
BMCE Bank : plus d’un tiers des bénéfices réalisés hors du Maroc

Fort d’un chiffre d’affaires de 3,9 milliards de F CFA (5,9 millions d’euros) en 2012, ce groupe dirigé par Eddie-Ford Brown détient effectivement quatre filiales en Côte d’Ivoire (Belife Insurance), au Cameroun (Beneficial Life Insurance, Beneficial General Insurance) et au Togo (Beneficial Life Insurance).

Sur les traces de BMCE

L’assureur marocain, dirigé par Zouheir Bensaïd, marche ainsi sur les traces de BMCE, autre filiale de FinanceCom, le holding dirigé par l’homme d’affaires marocain Othman Benjelloun. Le groupe bancaire avait donné le coup d’envoi de sa marche africaine avec le rachat de Bank of Africa en 2011.

RMA Watanya rejoint, avec cette acquisition, son compatriote Saham, présent au sud du Sahara à travers Colina, et Wafa Assurance, actif en Côte d’Ivoire. En 2010, il affichait un chiffre d’affaires de 4 448 millions de dirhams (396 millions d’euros).

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte