Energie

Guy Maurice, nouveau « Monsieur Afrique » de Total

| Par Jeune Afrique
Guy Maurice, désigné directeur Afrique E&P de Total, devrait prendre ses fonctions dès le mois d’avril.

Guy Maurice, désigné directeur Afrique E&P de Total, devrait prendre ses fonctions dès le mois d'avril. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Le successeur de Jacques Marraud des Grottes, le directeur Afrique exploration-production de Total depuis 2008, a été choisi. Il s’agit de Guy Maurice, le patron de la filiale nigériane du pétrolier français.

Annoncé dans la presse depuis plus d’un an, le départ de Jacques Marraud des Grottes, directeur Afrique exploration-production de Total depuis 2008, se concrétise. Son successeur n’est autre que Guy Maurice, qui dirige la filiale nigériane du pétrolier français. Il prendra ses fonctions à Paris, dans la foulée du « pot de départ » organisé pour son prédécesseur le 31 mars. Il est remplacé à la tête de Total Nigeria par Elisabeth Proust, première femme à diriger cette filiale du groupe français.

Commandes

En attendant, Jacques Marraud des Grottes, qui est entré chez Elf Aquitaine en 1982 et a passé la majeure partie de sa carrière dans les filiales africaines du groupe, reste aux commandes.

Lire aussi :

Algérie : Total évincé d’un projet d’usine à Arzew

En Afrique, Total affiche des résultats mitigés

Jacques Marraud des Grottes : « Une partie de l’ADN de Total est en Afrique »

Accompagné du patron de Total Gabon, il a rencontré le 5 mars dernier Daniel Ona Ondo, le Premier ministre du Gabon, en présence d’Etienne Dieudonné Ngoubou, ministre en charge du Pétrole et des Hydrocarbures, et de Christophe Akagha Mba, le ministre gabonais de l’Économie et de la Prospective, rapporte le site Gabon Review.

Cette visite a été l’occasion de faire le point sur la situation de l’entreprise dans ce pays. Si rien n’a filtré du contenu des échanges entre les deux parties, il convient de noter que cette rencontre intervient dans un contexte particulièrement tendu : le gouvernement du Gabon a déclaré que la filiale locale de Total devait encore payer 805 millions de dollars d’impôts pour la période 2008 – 2010.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte