Politique

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, le dégel continue

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, en 2015 à Abidjan.

Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, en 2015 à Abidjan. © Ivorian President Alassane Ouattara (L) confers with former Ivorian President Konan Bedie Henri (R), President of the Democratic Party of CÙte d'Ivoire - African Democratic Rally (PDCI-RDA, during a meeting October 27, 2015 in Abidjan. Early results indicate Ouattara will easily win a second five-year term in last weekend's elections. © SIA KAMBOU/AFP

Les relations s’améliorent entre le président et son ancien allié, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Voici comment. 

Les gestes d’apaisement se sont multipliés ces dernières semaines entre les deux hommes. Selon nos informations, Alassane Ouattara (ADO) a téléphoné le 5 mai à Henri Konan Bédié (HKB) pour lui souhaiter de vive voix un joyeux anniversaire et lui présenter ses vœux de longévité. Une marque d’attention qui a touché le chef de l’opposition, qui fêtait ses 87 ans.

Flotte présidentielle

Quelques jours plus tard, le 13 mai, le chef de l’État a mis à disposition du patron du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) l’un des hélicoptères de la flotte présidentielle afin de lui permettre de regagner Daoukro (Centre) en compagnie de son épouse Henriette, après plus d’un an d’absence.

Il profitera de sa présence dans son fief natal pour assister aux obsèques de Henri Konan, son chargé de mission, décédé le 25 mars dernier.

ADO souhaite instaurer un climat de paix dans le pays. De son côté, Henri Konan Bédié ne renonce pas pour autant à son alliance avec Laurent Gbagbo. Les deux anciens présidents maintiennent le contact. Bédié est très impliqué dans les négociations pour le retour en Côte d’Ivoire de l’ex-chef de l’État. Bédié a coopté des membres influents du PDCI, dont Jean-Louis Billon, dans le comité d’accueil mis en place par les partisans de Gbagbo pour organiser son retour.

Depuis le début de l’année, ADO et HKB se sont entretenus à plusieurs reprises, sous l’impulsion de différents intermédiaires, après avoir passé quelques semaines sans s’adresser la parole. Reste que certaines personnalités du PDCI, à l’instar de Narcisse N’dri, le directeur de cabinet de Bédié et Ange Félix N’Dapri, le délégué permanent du parti à Toumodi, sont encore détenus.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer