Politique économique

Comment le Qatar prend ses quartiers en Côte d’Ivoire

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 17 juin 2021 à 11h30
Le président ivoirien Alassane Ouattara et Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, émir du Qatar, en Côte d’Ivoire, en décembre 2017.

Le président ivoirien Alassane Ouattara et Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, émir du Qatar, en Côte d'Ivoire, en décembre 2017. © AOuattara_PRCI/Compte officiel du président ivoirien/Twitter

De l’aérien à la finance et aux infrastructures, l’émirat passe l’accélérateur à Abidjan. Stratégie, acteurs principaux, moyens… « Jeune Afrique » dévoile les coulisses de cette expansion.

Du côté de Doha, on attendait la fin des élections présidentielles de 2020, mais la volonté de « réchauffer » la coopération avec Abidjan était assumée au plus haut niveau de l’émirat depuis plusieurs mois maintenant.

En avril dernier, cette ambition a commencé à se matérialiser avec le déploiement de Qatar Airways à Abidjan. Il était prévu de longue date selon nos informations. La compagnie débutera ses premiers vols depuis son hub de Doha à destination d’Abidjan à partir du 16 juin prochain, avec une fréquence hebdomadaire de trois vols.

Cette arrivée de Qatar Airways est le premier pas d’un rapprochement entre la compagnie qatarie et Air Côte d’Ivoire, détenu à majorité par l’État ivoirien dont la plateforme de correspondance naturelle est l’aéroport international Félix-Houphouët-Boigny d’Abidjan et ses 2,36 millions de voyageurs annuels.

Ce trafic pourrait être boosté avec l’implantation de Qatar Airways. Des travaux d’extension de l’aéroport d’Abidjan permettront de passer de trois à cinq millions de voyageurs, voire à sept millions d’ici à l’horizon 2025.

Les négociations se poursuivent entre les deux transporteurs aériens. « Nos discussions sont très avancées. Notre souhait est de conclure, dans un premier temps, un accord qui permette d’opérer les mêmes vols », a confié une source à Air Côte d’Ivoire, désireuse de rester anonyme.

Le lancement des vols de Qatar Airways est une aubaine pour la compagnie aérienne ivoirienne qui recherche de la rentabilité et de la compétitivité pour consolider ses opérations, et lancer de nouveaux projets comme l’ouverture de vols à destination des États-Unis. Les Ivoiriens visent une entrée des Qataris dans le capital d’Air Côte d’Ivoire par la cession d’une partie des parts de l’État et de certains actionnaires comme Goldenrod, mais aussi pour financer sa stratégie 2021-2025.

Hôtellerie et offshore pétrolier

L’offensive de l’émirat à Abidjan ne s’arrête pas à l’aérien. En 2020, les autorités ivoiriennes ont octroyé un agrément à Qatar Charity. Ce fonds de charité ouvrira des bureaux dans le pays, avec le statut d’institution diplomatique et les avantages fiscaux y afférents.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer