Politique

Burkina : Kaboré met ses ministres sous pression

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Roch Marc Christian Kaboré, lors du G5 Sahel à Nouakchott, le 30 juin 2020.

Roch Marc Christian Kaboré, lors du G5 Sahel à Nouakchott, le 30 juin 2020. © Ludovic Marin /Pool via REUTERS

Quatre mois après la formation du gouvernement du Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré, le président a décidé que ses ministres devaient rendre des comptes.

Selon nos informations, chaque ministre a signé un contrat de performance, basé sur les engagements de Roch Marc Christian Kaboré. Le Premier ministre Christophe Dabiré a piloté l’élaboration des textes, accompagné par le bureau de suivi du programme présidentiel, dirigé par Mathias Somé.

Évaluation trimestrielle

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3100_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte