Politique

Algérie : législatives, le spectre d’une abstention massive

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 03 mai 2021 à 11h26
Les élections législatives dessineront-elles les contours d’une nouvelle Algérie ?

Les élections législatives dessineront-elles les contours d'une nouvelle Algérie ? © Billal Bensalem/AFP

Dans un contexte politique fragile, quelques mois après avoir dissous l’Assemblée populaire nationale, Abdelmadjid Tebboune convoque les Algériens aux urnes pour des législatives anticipées. Un scrutin aux enjeux multiples.

« L’aube du changement ». Le slogan choisi par l’Autorité nationale indépendante des élections pour les législatives du 12 juin prochain semble avoir été écrit sur mesure.  Alors que le pays se trouve dans une impasse politique, que les manifestations du Hirak se succèdent tous les vendredis, le renouveau politique est au cœur de toutes les revendications.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3100_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte