Capital-investissement

Maroc : à la rencontre des champions du Private Equity

Réservé aux abonnés | | Par - à Casablanca
Mis à jour le 28 avril 2021 à 09h51
La tour de Casablanca Finance City (CFC), le 8 décembre 2019.

La tour de Casablanca Finance City (CFC), le 8 décembre 2019. © Nabila El Hadad / Hans Lucas pour JA

Le secteur du capital-investissement chérifien connaît un développement important grâce à l’intérêt accru que lui portent les acteurs internationaux.

2020, un bon cru ! Qui l’eût cru ? Malgré la crise économique et sanitaire que traverse le royaume, l’année écoulée s’est révélée très profitable pour les capital-investisseurs. JA présente ici les acteurs qui se sont illustrés au cours de cet exercice si particulier. Nombre des fonds d’investissement présents au Maroc interviennent bien au-delà des frontières du royaume et ont choisi de s’y installer pour investir sur le continent dans sa globalité. « Il y a dans le paysage du royaume très peu d’acteurs 100 % marocains », nous explique un acteur sous le couvert de l’anonymat.

Parmi les sociétés de gestion les plus actives et les plus influentes au Maroc, il y a évidemment Mediterrania Capital Partners, qui possède également des bureaux Europe. Le groupe et son PDG Albert Alsina se sont appuyés sur Saad Bendidi et Hatim Benhmed pour diriger l’antenne casablancaise. Le premier, un ancien lieutenant de Othman Benjelloun à BMCE Bank Of Africa, a dirigé le groupe avant de prendre la direction du groupe Saham quand Moulay Hafid Elalamy a été propulsé ministre de l’Industrie en 2014.

Mediterrania Capital gère environ 3,2 milliards de dirhams (290 millions d’euros) et a réalisé 14 investissements depuis ses débuts en 2008. Les tickets d’entrée oscillent entre 110 et 300 millions de dirhams. Le fonds, présent depuis 2018 dans le tour de table de TGCC, l’un des leaders de la construction dans le royaume, grâce à une prise de participation de 15 %, a aussi investi dans le secteur de la santé à travers Akdital Holding, le plus grand réseau de cliniques privées du Maroc, dont il détient 20%. Très diversifié, le portefeuille de Mediterrania Capital compte aussi des entreprises spécialistes des nouvelles technologies comme le très ambitieux Medtech. Le closing du troisième fonds de Mediterrania Capital est connu pour 2020 : 286 millions d’euros ont été levés pour MC III.

Mediterrania Capital, AfricInvest, CDG, Amethis…

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3100_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte