Politique

Algérie : le silence absolu d’Abdelaziz Bouteflika déçoit Abdelmalek Sellal

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 27 avril 2021 à 09h17
Abdelmalek Sellal, en janvier 2017.

Abdelmalek Sellal, en janvier 2017. © Tiksa Negeri/REUTERS

Plusieurs fois condamné et incarcéré dans le pavillon dit des spéciaux de la prison de Koléa, Sellal, comme d’autres anciens ministres, espère toujours voir l’ex-président cité en tant que témoin. Voici ce qu’il a confié à ses visiteurs.

En ce mois d’avril, à l’hôpital Mustapha-Pacha d’Alger, le pavillon « Pinel », spécialement réservé aux détenus, ne désemplit pas. D’anciens hauts responsables, ainsi que des hommes d’affaires qui purgent de lourdes peines dans diverses prisons du pays y sont admis sous haute protection. C’est notamment le cas de l’ex-ministre de la Justice Tayeb Louh, de l’homme d’affaires et ex-député Baha Eddine Tliba ou encore d’Abdelmalek Sellal.

Selon une source proche de sa famille, l’ancien Premier ministre (il l’a notamment été de mai 2014 à avril 2017), 72 ans, est hospitalisé depuis le 21 avril pour y subir des examens médicaux de routine.

Quasi-isolement

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3100_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte