Politique

[Exclusif] Algérie-Maroc : le président de la RASD Brahim Ghali hospitalisé d’urgence en Espagne

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 22 avril 2021 à 14:59

Brahim Ghali, le chef du Polisario. © PHILL MAGAKOE/AFP

L’évacuation du président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à Logroño, non loin de Saragosse, a fait l’objet d’intenses discussions, dont voici les détails.

Selon nos informations, le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et secrétaire général du Front Polisario Brahim Ghali, 73 ans, a été admis d’urgence le 21 avril au soir dans un hôpital de Logroño, non loin de Saragosse, en Espagne.

Négociations au sommet

Il souffrirait d’un cancer de l’appareil digestif depuis plusieurs années. Pour des raisons de discrétion et parce qu’il fait l’objet de plusieurs plaintes déposées auprès de la justice espagnole par d’anciens membres du Polisario pour violation des droits de l’homme, Brahim Ghali a été hospitalisé sous le nom d’emprunt de Mohamed Ben Battouche, de nationalité algérienne.

Son état s’étant aggravé depuis plusieurs jours, le président de la RASD a tout d’abord été hospitalisé à Tindouf, où le chef d’état-major de l’armée algérienne, le général Saïd Chengriha, lui a rendu visite. Son lieu d’évacuation a fait l’objet de négociations menées au plus haut niveau de l’État algérien.

L’Allemagne ayant refusé de l’accueillir, c’est finalement l’Espagne qui a été choisie après que le président Abdelmadjid Tebboune a obtenu l’assurance du Premier ministre Pedro Sanchez que Brahim Ghali ne serait pas inquiété par la justice. Une équipe de médecins algériens a accompagné le leader sahraoui à Saragosse, à bord d’un avion médicalisé affrété par la présidence algérienne.