Politique

Guinée : qui a l’oreille du Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana ?

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 19 octobre 2021 à 15:23

En poste depuis 2018, cet économiste de formation a su gagner la confiance d’Alpha Condé, dont il fut l’un des opposants. Mais sur qui cet allié du président, reconduit en janvier, peut-il lui-même compter ?

De Ibrahima Kassory Fofana, ses proches disent qu’il a eu deux vies. La première, qui lui vaudra sa réputation de réformateur, est celle d’un technocrate, un « commis de l’État » partiellement formé en France. À son retour en Guinée dans les années 1970, il a gravi un à un les échelons de l’administration, jusqu’à rejoindre le gouvernement de Lansana Conté, dont il était très proche. Il est devenu son ministre du Budget (1996-1998), puis de l’Économie (1998-2000).

Sa deuxième vie, politique cette fois, a débuté loin de la Guinée. Des différends avec Lansana Conté l’ont poussé à s’exiler au Sénégal, puis aux États-Unis. De retour au pays en 2009, il crée son propre parti, Guinée pour tous (GPT). Il devient alors pour plusieurs années un concurrent à Alpha Condé, avant de fondre son parti au sein du RPG-Arc-en-Ciel (la coalition présidentielle) et de prendre les rênes de la primature.

C’est donc à la fois le réformateur et l’homme politique qui ont façonné l’actuel Premier ministre et qui constituent les fondations de son cercle rapproché. Le 7 avril, le chef du gouvernement a présenté sa déclaration de politique générale en insistant sur la nécessité de diversifier l’économie, et de réformer les secteurs agricole et de l’éducation. Au sein de la primature et en dehors de son cabinet, sur qui Ibrahima Kassory Fofana peut-il s’appuyer ?

GardeRapprochéeFOFANA-02

Malick Touré

Il a rejoint l’équipe d’Ibrahima Kassory Fofana en 2014. Alors ministre d’État à la présidence, celui-ci était également à la tête du Conseil présidentiel de l’investissement et des partenariats public-privé. Malick Touré occupait lui le poste de conseiller technique avant de suivre son patron à la primature, où il a été nommé directeur de cabinet adjoint.

Au-delà de sa fonction d’économiste, il a en outre joué un rôle important au sein du GPT, puis du RPG. En 2020, lorsque Kassory Fofana a décidé de soutenir la candidature d’Alpha Condé, dont il était le directeur de campagne, c’est Malick Touré qui était son porte-parole. Il a d’ailleurs été dépêché à Forécariah (Sud-Ouest), la ville natale du Premier ministre, pour œuvrer en faveur du candidat Alpha Condé.

Niamey Diabaté

Selon l’un de ses proches, il est le deus ex machina politique du Premier ministre. Au sein du GPT, cet administrateur civil de formation fut le premier vice-président chargé de la communication et du marketing politique, jusqu’à la fusion de ce parti avec le RPG.

Nommé inspecteur général par décret présidentiel en 2016, il est également détaché à la Mission d’appui à la mobilisation des ressources internes (Mamri), récemment passée du giron de la primature à celui de la présidence, où il doit superviser la mobilisation des recettes non fiscales.

Moalim Touré

Opérateur économique, PDG de la société Moriah Pêche, Moalim Touré est avant tout un soutien important du président Alpha Condé depuis 2010.

Cet ancien imam, qui fut proche de l’opposant Sydia Touré, est également présenté comme un confident du Premier ministre, à qui il prodigue des conseils. Tous deux sont cousins et originaires de la région de la Basse-Guinée, précisément du Moriyah, cette partie de la préfecture de Forécariah dont sont issus tous les Premiers ministres de l’administration d’Alpha Condé. Il est l’homme de terrain et des réseaux communautaires de Kassory Fofana.

GardeRapprochéeFOFANA-03

Gnalen Condé

Cette ancienne cadre de la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG) a également été la directrice nationale de la comptabilité au sein du ministère de l’Économie et des Finances. En tant que directrice de cabinet de la primature (avec rang de ministre), elle est la cheffe hiérarchique des différents conseillers. Elle occupait déjà ce poste auprès de son prédécesseur.

Elle assiste également le Premier ministre en conseil interministériel.

Ibrahima Camara

Le conseiller technique principal de la primature a la responsabilité du secteur privé, des investissements et des partenariats public-privé. Nommé lorsque Ibrahima Kassory Fofana a pris la tête du Conseil présidentiel des investissements et du partenariat public-privé, il a été reconduit au même poste en 2018.

Ce technocrate fut notamment le directeur de cabinet du Premier ministre Sidya Touré en 1996.

Ansoumane Camara

Ancien cadre du ministère français de l’Économie, ainsi que du cimentier LafargeHolcim, il est le conseiller spécial du Premier ministre depuis septembre 2018. Il doit gérer l’économie, les finances et le budget.

Incontournable au sein de l’Agence nationale d’inclusion économique et sociale de Guinée (Anies), dont il est le coordonnateur, il a pour mission – entre autres – de trouver les leviers nécessaires à l’augmentation des recettes publiques du pays.

Safiatou Diallo

Au sein de la primature, certains la surnomment « Olivia Pope », en référence à la spin doctor du président des États-Unis de la série américaine Scandal. Cheffe de cabinet du Premier ministre depuis 2018, Safiatou Diallo était auparavant (toujours à la primature) conseillère à la gouvernance.

Cette ancienne fonctionnaire de la Banque mondiale s’occupe de la gestion administrative et des finances au sein du cabinet de la primature.

GardeRapprochéeFOFANA-04

Sékou Koureissy Condé

Le député, membre fondateur de l’Alliance pour le renouveau national (Arena), est l’un des plus proches amis du Premier ministre. Les deux hommes se sont connus sur les bancs de l’université Gamal Abdel Nasser, à Conakry, avant de partir étudier en Europe. Ils se sont retrouvés au sein du gouvernement de Lansana Conté, où Ibrahima Kassory Fofana a proposé son nom pour la fonction de ministre de la Sécurité, en 1997.

Lui aussi s’est exilé aux États-Unis au début des années 2000, puis a fait son retour au pays à la faveur de la transition en 2010. Il a occupé alors les postes de secrétaire général de la transition et de premier médiateur de la République. Leurs deux partis étaient d’ailleurs alliés à cette époque.

Preuve de leur grande proximité, l’un des fils de Sékou Koureissey Condé porte le prénom du Premier ministre.

Mamadou Dian Diallo

Ancien chef du service culturel de la Radio télévision guinéenne (RTG), natif de Labé comme l’opposant Cellou Dalein Diallo, il est issu de la famille Kalidouyanké. Ce sixième descendant de Karamoko Alpha mo Labé, le fondateur de Labé, est lui aussi un proche d’Ibrahima Kassory Fofana depuis près d’une trentaine d’années. Il le conseille et pilote son équipe de communication.

À la fin des années 90, il fut avec Tibou Kamara (actuel conseiller spécial du président de la République et ministre de l’Industrie et des PME), l’un des plus proches communicants de Kassory Fofana

Diallo avait offert ses services (bénévoles) au GPT, l’ancien parti de Kassory Fofana, au moment des élections législatives de 2013.