Économie

Ngozi Okonjo-Iweala : femmes de pouvoir, VIP africains… la galaxie éclectique de la patronne de l’OMC

La nouvelle patronne de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) s’appuie sur un solide réseau tissé de Washington à Abuja.

Réservé aux abonnés
Par - à Londres
Mis à jour le 19 octobre 2021 à 15:22

© Ngozi Okonjo-Iweala et ses fidèles.

Économiste nigériane diplômée de Harvard puis du Massachusetts Institute of Technology (MIT), où elle obtient son doctorat, Ngozi Okonjo-Iweala connaît d’abord une longue carrière au sein de la Banque mondiale, dont elle finit par être la numéro deux, avant de se faire un nom en politique.

À Lire Ngozi Okonjo-Iweala : princesse Igbo, déterminée, surdiplômée… Qui est la patronne de l’OMC ?

Ministre au profil de technocrate, elle est la première femme ministre des Finances puis (brièvement) des Affaires étrangères du Nigeria. À 66 ans, elle est également la première femme et la première Africaine à diriger l’OMC.