Archives

Skype version visiophone

| Écrit par Claude Cadelu

Le leader de la téléphonie sur Internet mise sur la vidéo pour concurrencer les opérateurs traditionnels. Mais son service est encore loin de rivaliser en qualité.

Précurseur de la téléphonie par Internet, Skype continue d’améliorer son offre et son logiciel avec la sortie d’une version 4, qui intègre de nouvelles fonctions et met l’accent sur la visiophonie. Utilisé par 309 millions de personnes dans le monde, Skype permet d’appeler gratuitement d’ordinateur à ordinateur ou à tarif réduit vers les téléphones fixes et les mobiles de la quasi-totalité de la planète. La minute d’appel revient par exemple à 0,26 euro vers le Cameroun, 0,24 euro vers le Maroc et seulement 0,15 euro vers l’Algérie, contre de 0,50 euro à 1 euro avec les opérateurs traditionnels.
En outre, l’éditeur, racheté par eBay, propose trois forfaits « illimités » baptisés « Pays » (3,39 euros par mois), « Europe » (4,54 euros) et « Monde » (10,29 euros). Ils permettent en théorie de téléphoner sans compter à l’intérieur d’un pays ou d’une zone géographique. Dans la pratique, les appels ne peuvent excéder 10 000 minutes par mois. Et, pour l’instant, aucun pays africain ne peut bénéficier de ces forfaits.
Au chapitre des nouveautés de la version 4 de Skype figure la fenêtre unique d’utilisation, qui permet désormais d’utiliser tous les moyens de communication simultanément ou de passer en un seul geste de la téléphonie à la messagerie instantanée aux SMS et aux conversations vidéo. Les appels vidéo, désormais en plein écran, sont également de meilleure qualité, la bande passante nécessaire étant de seulement 2 Kb/s pour la voix, 6 Kb/s pour la vidéo et 90 Kb/s pour la visiophonie plein écran. La connexion ADSL n’est donc pas un impératif dans les deux premiers cas.
À l’usage, malgré l’ajout de fonctions, le logiciel demeure intuitif et simple d’utilisation, permettant par exemple de créer automatiquement des contacts en allant chercher ceux saisis dans Outlook, Yahoo! Mail ou Hotmail. Reste que si la qualité des communications s’est améliorée, elle ne rivalise pas encore avec la téléphonie traditionnelle, des phénomènes d’écho et de grésillement étant parfois présents. De plus, il faut compter une bonne dizaine de secondes pour établir la communication. Enfin, le répondeur de Skype n’est toujours pas interrogeable à distance sans passer par un PC.
Créé il y a tout juste cinq ans, Skype gère déjà plus de 12 millions de communications simultanément par jour. La société estime se démarquer de la concurrence des WengoPhone, Annatel et PhoneSystems grâce à la nouvelle fonction vidéo en plein écran. Malgré une image actuellement au format timbre-poste, les appels vidéo représentent 28 % de son trafic.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer