Banque

Cameroun : deux banques sauvées de justesse

Réservé aux abonnés | | Par - à Yaoundé
Mis à jour le 19 avril 2021 à 18h42
Une agence de Union bank of Cameroon.

Une agence de Union bank of Cameroon. © www.unionbankcameroon.com

Deux établissements financiers en difficulté, UBC et NFC Bank, très présents dans la zone anglophone du pays, vont recevoir l’appui de Yaoundé. Explications.

Petits poucets du système bancaire local, Union Bank of Cameroon (UBC) et National Financial Credit Bank (NFC Bank) bénéficient d’un fort ancrage dans la partie anglophone du pays.

Premier réseau de microfinance du pays,  Cameroon Cooperative Credit Union League (Camccul), essentiellement implantée dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, avait fondé UBC en 2000 et dispose de 37 % des parts. Le reliquat est détenu en grande partie par le groupe panafricain Ecobank (54 %), depuis l’absorption au début des années 2010 du nigérian Oceanic Bank, alors premier actionnaire de UBC.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3100_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte