Politique

[Édito] Abiy Ahmed, un faucon sur le toit de l’Afrique

Réservé aux abonnés | |

Par  François Soudan

Directeur de la rédaction de Jeune Afrique.

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed le 31 octobre 2019.

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed le 31 octobre 2019. © Bernd Kammere/DPA/ABC/Andia.fr

Le conflit au Tigré se déroule à huis clos, mais une multiplicité de témoignages et de rapports d’ONG attestent de la gravité de la situation. Le Prix Nobel, audacieux réformiste, a laissé place à un chef de guerre intransigeant et mégalomane.

Deux ans. C’est le temps qu’il a fallu au Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, pour passer de l’autre côté du miroir. L’image du réformiste quadragénaire, audacieux et libéral, faiseur de paix avec l’ennemi héréditaire érythréen, nobélisé, encensé par les médias et les grands de ce monde, a cédé la place à celle, glaçante, de l’ancien colonel des services de renseignement, spécialiste en cybersécurité, secret, intransigeant, mégalomane et mystique.

Ce renversement d’image, semblable à celui qu’a connu la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi après la réception de son Nobel de la Paix en 2012, est étroitement lié à la sale guerre civile qui, depuis sept mois, se déroule dans la province septentrionale du Tigré, le long de la frontière avec l’Érythrée.

Destruction et exactions

Une multiplicité de témoignages et de rapports d’ONG, ainsi que les reportages des rares journalistes autorisés à se rendre dans la capitale régionale Mekele, font état de milliers de morts, de dizaines de fosses communes, de viols de masse, de campagnes de nettoyage ethnique ainsi que du pillage et de la destruction de centaines d’écoles, de dispensaires, de fermes et d’unités de production.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3100_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte