Politique

Gabon : décès de « Papa Andjoua », le patriarche de la famille Bongo

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 18 avril 2021 à 14h49
Ali Bongo Ondimba et Fidel Andjoua Ondimba.

Ali Bongo Ondimba et Fidel Andjoua Ondimba. © DR

Fidel Andjoua Ondimba, l’oncle du chef de l’État gabonais, s’est éteint ce dimanche 18 avril, alors qu’il avait été admis deux jours plus tôt dans un hôpital de la capitale.

Âgé de 90 ans, Fidel Andjoua Ondimba est décédé ce dimanche matin à la clinique El-Rapha, dans la capitale gabonaise.

A la suite d’une chute, il avait été conduit en urgence, ce vendredi, dans une structure hospitalière de Libreville pour y subir une intervention chirurgicale.

Toujours dans le coma à l’issue de l’opération, il avait reçu la visite du chef de l’État, accompagné pour l’occasion par son fils, le coordinateur général des affaires présidentielles, Noureddin Bongo Valentin.

A l’annonce du décès de ce grand maître Ndjobi, rite traditionnel fortement ancré dans le Haut-Ogooué, les messages d’hommage et de soutien se sont multipliés sur la toile gabonaise.

Ce matin, Ali Bongo Ondimba est allé rendre un dernier hommage à celui qu’il appelait communément « Papa » et dont l’enterrement devrait, selon une source familiale, se dérouler dans le haut-Ogooué entre le 22 et le 25 avril, dans la plus stricte intimité.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer