Politique

Mohammed Ben Salman : messager préféré, cousin intime… La (jeune) garde rapprochée du prince héritier saoudien

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 21 avril 2021 à 15h33
La garde rapprochée de MBS.

La garde rapprochée de MBS. ©

Depuis son avènement en 2017, Mohammed Ben Salman (MBS) place ses fidèles au sein de l’appareil d’État saoudien. Et a singulièrement rajeuni le visage institutionnel du royaume.

On ne l’attendait pas sur ce terrain, mais c’est bien une polémique artistique qui a remis le nom du prince héritier saoudien au cœur de l’actualité. Le Salvator Mundi, attribué à Léonard de Vinci et pour lequel MBS a déboursé en 2017 la bagatelle de 450 millions de dollars, fait l’objet d’un débat de spécialistes sur son origine : le maître a-t-il pas du tout, un peu, beaucoup ou totalement peint ce chef-d’œuvre de la Renaissance ?

Quoi qu’il en soit, cette question d’experts n’aura vraisemblablement aucun impact sur le pouvoir croissant du prince héritier, lequel place petit à petit ses hommes de confiance au sein de l’appareil d’État saoudien. Depuis son avènement en 2017, MBS a ainsi considérablement rajeuni le visage d’un royaume jusque-là essentiellement contrôlé par des gérontocrates.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3100_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte