Politique

Niger : pourquoi la Cour des comptes rappelle l’État à l’ordre

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Le président Mohamed Bazoum durant sa prestation de serment à Niamey, le 2 avril.

Le président Mohamed Bazoum durant sa prestation de serment à Niamey, le 2 avril. © ARDA KUCUKKAYA/Anadolu Agency via AFP

Absence de déclarations de biens de certains ministres, flou dans les comptes des partis, mauvaise exécution des marchés… « Jeune Afrique » vous livre les détails du rapport de la Cour des comptes du Niger adopté le 4 mars.

C’est un document d’une centaine de pages que la Cour des comptes a adopté le 4 mars dernier, après délibération autour de son premier président, Narey Oumarou. Ce rapport général fait la synthèse des opérations de contrôle des actions de l’État, des collectivités territoriales et des établissements publics ainsi que des analyses des comptes de partis politiques et des déclarations de biens des personnalités publiques.

La Cour, explique le document auquel Jeune Afrique a eu accès, « a pu mener le contrôle de l’exécution des lois de finances 2018, l’audit des réalisations physiques des investissements exécutés par l’État au titre des exercices 2014 et 2015, […] le contrôle des comptes annuels des partis politiques au titre des exercices 2018 et 2019, ainsi que celui des déclarations des biens des personnalités qui y sont assujetties ».

Ses conclusions sont préoccupantes.

98 millions en « bons carburant »

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3100_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte