Politique

Cameroun : comment Paul Biya veut reprendre les « fonds Covid » en main

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 13 avril 2021 à 14:32

Le président camerounais Paul Biya à l’ONU, New York, le 22 septembre 2017. © Stephanie Keith /REUTERS

Le chef de l’État Paul Biya a entrepris de confier à la présidence la gestion des fonds alloués à la riposte au Covid-19. Une task force a été créée, mettant sous quasi-tutelle les ministères concernés, et une enquête sur des « cas de malversations financières » est en cours.

La reprise en main en inquiète plus d’un. Depuis le début du mois d’avril, le chef de l’État, Paul Biya, a choisi de réorganiser la gestion des fonds alloués à la riposte contre la pandémie de Covid-19, qui frappe particulièrement durement le Cameroun. La nouvelle organisation sera dirigée par une task force directement logée à la présidence de la République, où elle devra rendre des comptes au secrétaire général du palais, Ferdinand Ngoh Ngoh.

Cette force sera composée d’un représentant des services du Premier ministre, Joseph Dion Ngute, de deux envoyés du ministère de la Santé, de représentants des ministères des Finances et de la Défense ainsi que d’un membre de la Direction générale de la Sûreté nationale. Celle-ci devra être opérationnelle dès le mois d’avril, Ferdinand Ngoh Ngoh ayant souligné, auprès des administrations concernées, le caractère « très urgent » de la situation.

 

Document portant création de la task force « Covid » au Cameroun.

Document portant création de la task force « Covid » au Cameroun. © DR

Des arrestations attendues

Selon nos informations, la primature est en première ligne. Paul Biya a prié Joseph Dion Ngute de faire un point complet sur l’utilisation des « fonds Covid », « accompagné de justificatifs », « dans les meilleurs délais ». Le chef de l’État subit en effet la pression du FMI, avec qui il espère signer ce mois-ci un nouvel accord pour obtenir des financements afin de lutter contre la pandémie.

Lettre à la primature camerounaise, demandant l’analyse de l’utilisation des fonds Covid.

Lettre à la primature camerounaise, demandant l’analyse de l’utilisation des fonds Covid. © DR

Selon des indiscrétions venues de la présidence, le FMI aurait conditionné le déblocage des nouveaux fonds à un audit portant sur la précédente somme de 125 milliards de F CFA (240 millions d’euros) qu’il avait allouée au pays en mai 2020. Le 6 avril, en complément de sa demande à la primature, Paul Biya a demandé à Laurent Esso, ministre de la Justice, de lancer une enquête concernant des détournements présumés dans ces fonds, qui pourraient s’élever à environ 50 milliards de F CFA.

Cette investigation devrait s’appuyer sur un audit de la chambre des comptes de la Cour suprême du Cameroun. Le Premier ministre avait commandé cet audit à la fin du mois de juillet 2020, après que plusieurs députés et organisations non gouvernementales l’avaient interpellé à ce sujet. Plusieurs suspicions de « malversations financières » avaient été signalées.

Demande d’ouverture d’enquête judiciaire concernant l’utilisation des fonds Covid au Cameroun.

Demande d’ouverture d’enquête judiciaire concernant l’utilisation des fonds Covid au Cameroun. © DR