Politique

[Exclusif] Maroc-Sahara : comment (et pourquoi) les FAR ont neutralisé le chef de la gendarmerie du Polisario

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 09 avril 2021 à 17h54
Dans une vidéo datée du 8 avril 2021, un adolescent, présenté comme le fils d’Addah Al-Bendir, annonce la mort du commandant de la gendarmerie du Polisario.

Dans une vidéo datée du 8 avril 2021, un adolescent, présenté comme le fils d'Addah Al-Bendir, annonce la mort du commandant de la gendarmerie du Polisario. © Facebook

La mort du commandant de la gendarmerie de la RASD, Addah Al-Bendir, a été annoncée le 7 avril. C’est la première disparition, au combat, d’un cadre important du Polisario depuis près de trente ans. Retour sur les circonstances de l’événement.

Le 7 avril, le « ministère de la Défense » de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) a annoncé la mort du commandant en chef de son unité de gendarmerie, Addah Al-Bendir, dans un communiqué diffusé par l’agence de presse du Front Polisario, Sahara Press Service (SPS).

Selon les termes de ce communiqué — qui a été curieusement retiré du site le lendemain –, le « martyr Addah Al-Bendir est tombé mardi au champ d’honneur, où il était en mission militaire dans la zone libérée de Rouss Irni, à Tifariti », soit dans le no man’s land séparant le mur de défense marocain de la frontière mauritanienne, dans le nord de l’ex-colonie espagnole du Sahara occidental.

Ce décès au combat, le premier d’un cadre militaire important du Polisario depuis près de trente ans, semble confirmé par une vidéo datée du 8 avril, diffusée sur les réseaux sociaux et vraisemblablement tournée dans un camp d’indépendantistes sahraouis en Algérie.

MarocCARTEV2_Plan de travail 1

Colonne prise à partie par un F-16

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte