Politique

RDC : comment se prépare l’élection du prochain président de la Cour constitutionnelle

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 09 avril 2021 à 08h57
Félix Tshisekedi a reçu les juges de la Cour constitutionnelle le 6 avril 2021.

Félix Tshisekedi a reçu les juges de la Cour constitutionnelle le 6 avril 2021. © DR / Présidence RDC

Alors que le mandat du président de la très stratégique Cour constitutionnelle s’achève le 11 avril, les tractations autour de sa succession ont discrètement débuté.

Qui succèdera à Evariste Mwata Funga Prince, président intérimaire de la Cour constitutionnelle depuis la démission de Benoît Lwamba en juillet dernier ? Alors que le mandat du président de cette cour hautement stratégique, dont l’une des attributions est de trancher les contentieux électoraux, expire officiellement le 11 avril, la quête d’un successeur s’est brusquement accélérée ces derniers jours.

Rencontre avec Tshisekedi

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte