Politique

Cameroun : Maurice Kamto, Cabral Libii, Joshua Osih… Les dessous d’une alliance inédite

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Lors de la réunion des sept partis d’opposition camerounais, le 31 mars.

Lors de la réunion des sept partis d’opposition camerounais, le 31 mars. © SBBC

Le 31 mars, sept leaders de partis se sont réunis afin de mettre sur pied un projet de réforme du code électoral. Voici comment cela s’est passé et ce qu’il faut en retenir.

Sept partis de l’opposition ont décidé de s’unir, ne serait-ce que ponctuellement, afin de proposer une révision du code électoral. L’initiative a d’abord été portée par des formations représentées à la chambre basse du Parlement : celles de Cabral Libii (du Parti camerounais pour la réconciliation nationale – PCRN), de Joshua Osih (du Social Democratic Front – SDF), de Pierre Kwemo (de l’Union des mouvements socialistes – UMS) et de Tomaino Ndam Njoya (de l’Union démocratique du Cameroun – UDC), dont les partis disposent d’au moins un siège à l’Assemblée.

Ils ont ensuite été rejoints par Maurice Kamto, le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), qui avait il y a plusieurs semaines lancé un appel dans le même sens mais qui, ayant boycotté les dernières législatives, n’a aucun élu à la Chambre basse. C’est Tomaino Ndam Njoya qui a invité Kamto à faire « cause commune » avec ses camarades de l’opposition.

« Code de bonne conduite »

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte