Politique

Algérie : Ali Haddad, Mourad Oulmi… la justice déterminée à récupérer les biens mal acquis par les oligarques déchus

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 02 avril 2021 à 12h47
Ali Haddad, ancien PDG du groupe ETRHB, dans son bureau à Alger le 10 mars 2016.

Ali Haddad, ancien PDG du groupe ETRHB, dans son bureau à Alger le 10 mars 2016. © Romain Laurendeau pour JA

Alger va lancer des procédures judiciaires pour tenter de récupérer des biens acquis à l’étranger par des businessmen emprisonnés pour des affaires de corruption, de malversation et de blanchiment d’argent. 

Au ministère de la Justice, dirigé par l’ex-procureur Belkacem Zeghmati, des experts planchent sur les textes de lois et les réglementations en vigueur dans certains pays d’Europe où les oligarques déchus Ali Haddad et Mourad Oulmi, entre autres, avaient acquis des biens. Avant de lancer des commissions rogatoires internationales en vue de leur éventuelle saisie.

Dans le cadre d’une entraide judiciaire, les autorités algériennes avaient transmis mi-2020 à la justice française une liste de personnalités de l’ancien régime afin d’identifier le patrimoine immobilier qu’elles avaient acquis avec des fonds qui auraient été illégalement transférés d’Algérie.

Nous récupérerons cet argent

« J’attends le feu vert de la justice, qui n’a encore statué ni sur les dossiers, ni sur les montants pillés, a déclaré en janvier 2020 le président Abdelmadjid Tebboune. Une fois que le verdict sera rendu, nous récupérerons cet argent […]. Nous allons mettre en place des outils juridiques, en collaboration avec des avocats algériens ou étrangers, mais également activer des conventions et des accords conclus avec les pays étrangers. »

L’opération se heurte toutefois à deux obstacles majeurs.

Hôtel 5 étoiles et « ami généreux »

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte