Dossier

Cet article est issu du dossier «Il était une fois Air Afrique»

Voir tout le sommaire
Transport aérien

Après la mort d’Air Afrique, des liaisons aériennes orphelines

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 06 avril 2021 à 12h17
Comptoir Air Afrique, à l’aéroport de Rome.

Comptoir Air Afrique, à l'aéroport de Rome. © DR

La faillite de la compagnie panafricaine en 2002 a placé plus de 80 lignes sur la sellette. Si certaines ont été reprises, une trentaine, comme Conakry-Monrovia, Abidjan-Zurich ou Kinshasa-Cotonou, ont disparu.

En 2001, à la veille de sa faillite, Air Afrique assurait la desserte d’une trentaine de pays d’Afrique et du monde et exploitait 168 lignes directes, dont la moitié n’était en concurrence avec aucune autre compagnie. Que sont-elles devenues depuis ?

MAPAIRAFRIQUELAST_Plan de travail 1

Dégradation du réseau subsaharien

Vingt ans plus tard, on constate que sur les 87 lignes sans concurrents, 30 n’ont jamais été reprises. La majorité concerne des vols régionaux sur des petites distances à l’image d’un Banjul – Conakry, aujourd’hui réalisable via une ou plusieurs escales, via Lomé (11 heures de vol) ou Dakar (21 heures de vol).

Une dizaine de liaisons entre des capitales comme Abidjan, Dakar ou Bamako des villes européennes, à l’image de Marseille et Bordeaux, ont également disparu. Le temps où l’on pouvait décoller de Brazzaville et se réveiller à Rome, sans avoir à parcourir les couloirs des aéroports de Kinshasa, Paris ou Milan est désormais révolu.

Ethiopian Airlines et Kenya Airways

La disparition d’Air Afrique s’est donc accompagnée d’une dégradation du réseau aérien subsaharien et a accru sa dépendance aux compagnies étrangères. Mais cette érosion de la desserte du territoire reste relative.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte