Politique

Mali : à un an de la présidentielle, l’Adema peut-elle faire sa révolution ?

Réservé aux abonnés | | Par
Tiémoko Sangaré, président de l’Adema, en 2018

Tiémoko Sangaré, président de l'Adema, en 2018 © EMMANUEL DAOU BAKARY

Candidature interne ou parrainage pour la présidentielle de 2022, reconduction de Tiémoko Sangaré ou élection d’un nouveau chef de file fin mai… Les débats font rage au sein de l’Adema, faisant resurgir le spectre du rendez-vous manqué de 2018.

Nouveau scrutin, mêmes problématiques. Depuis qu’elle a quitté le pouvoir en même temps qu’Alpha Oumar Konaré, en 2002, l’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (Adema-PASJ) se divise autour de la même question : doit-elle présenter un candidat aux couleurs du parti ou apporter son soutien à une tierce personne ?

C’est cette deuxième option qui a été retenue du temps d’Amadou Toumani Touré (ATT) puis sous la présidence d’Ibrahim Boubacar Keïta (IBK). Et elle a valu au parti de l’abeille nombre de départs, ses cadres goûtant peu d’être durablement cantonnés à un rôle de simple allié du pouvoir.

Un candidat Adema ?

À moins d’un an de l’élection présidentielle qui doit venir clore la transition en cours, l’Adema étudie ses options afin d’éviter de se retrouver dans la même situation qu’en 2018, quand ses membres se déchiraient entre les partisans d’une candidature de l’Adema, les pro-IBK et les soutiens de Soumaïla Cissé, à l’époque poids lourd de l’opposition malienne.

Et plusieurs camps se dessinent. « Comme toujours à l’approche d’un scrutin, l’Adema fait face à un risque réel de morcellement entre ceux qui voudraient promouvoir une candidature interne et ceux qui estiment que le parti n’en a pas les moyens », estime Abdoul Sogodogo, vice-doyen de la faculté de sciences administratives et politiques de Bamako.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte