Politique

Bénin : le bilan social de Patrice Talon est-il à la hauteur de son bilan économique ?

Réservé aux abonnés | | Par - à Cotonou
Patrice Talon, lors d’un meeting de campagne à Natitingou, dans le nord-ouest du Bénin.

Patrice Talon, lors d'un meeting de campagne à Natitingou, dans le nord-ouest du Bénin. © DR / équipe de campagne Talon-Talata

Alors que le premier tour de la présidentielle aura lieu le 11 avril prochain, le président béninois défend son bilan économique bec et ongles. Ses opposants et certains experts critiquent le volet social de sa politique.

« Les cinq dernières années, c’était de l’échauffement. Les cinq prochaines seront consacrées à la démonstration de force ! » Costume blanc et casquette noire, Patrice Talon enchaîne les meetings aux côtés de sa colistière, Mariam Chabi Talata. Dimanche 28 mars, il était sur la tribune de la salle du campus universitaire de Parakou. Deux jours plus tôt, lors du meeting de lancement de la tournée du « ticket » Talon-Talata, le président béninois avait déjà livré un long discours en forme de plaidoyer pro domo.

Plus de deux heures durant desquelles il a assumé à nouveau les « réformes politiques difficiles » menées au cours des cinq années de son mandat qui s’achève. Mais surtout, le chef de l’État béninois, – dont les partisans comptent bien qu’il réalise un « coup K.O. » lors du premier tour de la présidentielle du 11 avril prochain –, est longuement revenu sur son bilan économique et sur le programme qu’il veut mettre en œuvre.

Croissance renouvelée, inflation maîtrisée, politiques budgétaires assainies… De fait, le président sortant peut s’appuyer sur les résultats de sa politique de grands travaux qui transforment le pays et sur de bons chiffres macroéconomiques, malgré la crise provoquée par la pandémie de covid-19.

« Bonne résilience »

Des arguments que l’opposition, mais aussi certains experts, s’emploient cependant à battre en brèche, en mettant notamment l’accent sur l’envers social de cette série d’indicateurs « au vert » selon les critères des institutions de Bretton Woods.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte