Politique

Madagascar : Didier Ratsiraka, « l’Amiral rouge », infatigable militant anticolonialiste

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 29 mars 2021 à 16h00
Après 11 ans d’éxil en France, l’ex-Président Didier Ratsiraka est accueill, le 8 avril 2013, à l’aéroport international Ivato.

Après 11 ans d'éxil en France, l'ex-Président Didier Ratsiraka est accueill, le 8 avril 2013, à l'aéroport international Ivato. © RIJASOLO/RIVA PRESS

Militant anticolonialiste, président, exilé… Retour sur le parcours hors de commun de Didier Ratsiraka, l’ancien chef de l’État malgache décédé le dimanche 28 mars à l’âge de 84 ans.

La Grande Île est en deuil, au lendemain de l’annonce du décès de Didier Ratsiraka, qui fut président de Madagascar de 1975 à 1993, puis de 1997 à 2002. « Les Malagasy ont perdu un illustre patriote », a déploré dimanche Andry Rajoelina, qui a décrété un deuil national ce lundi 29 décembre. Ardent militant anticolonialiste, figure d’un socialisme révolutionnaire qu’il voulait adapter aux réalités locales, il a aussi connu l’exil en France.

Né le 4 novembre 1936 à Vatomandry, sur la côte est du pays, Didier Ignace Ratsiraka est arrivé à la politique sur le tard. Après avoir poursuivi des études à Madagascar et en France, au lycée Henri IV à Paris, il entre à l’école militaire navale en 1960, année de l’indépendance de son pays – une formation qui lui vaudra plus tard son surnom. Ce n’est qu’après la crise de 1972, qui coûte sa place au président Tsiranana,  qu’il fait ses premiers pas sur la scène politique. Il est alors nommé ministre des Affaires étrangères.

« Malgachisation » et nationalisations

Et c’est trois ans plus tard qu’il accède finalement à la magistrature suprême, juste après l’assassinat de son prédécesseur, Richard Ratsimandrava, survenu après seulement six jours de pouvoir… Ratsiraka ne fonde son propre parti qu’en 1976, l’Avant-Garde pour la révolution de Madagascar ​(Arema).

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte