Politique

Madagascar : l’ancien président Didier Ratsiraka est mort

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 28 mars 2021 à 17h39
L’ancien président de Madagasacar, Didier Ratsiraka (ici le 8 mai 2020), est décédé le 28 mars 2021 à l’âge de 84 ans.

L'ancien président de Madagasacar, Didier Ratsiraka (ici le 8 mai 2020), est décédé le 28 mars 2021 à l'âge de 84 ans. © DR/Collection privée

L’ancien président malgache est décédé à l’âge de 84 ans, ce dimanche 28 mars. Il était hospitalisé depuis le début de la semaine à l’hôpital militaire de Soavinandriana, à Antananarivo.

« L’Amiral a tiré sa révérence ce matin. Il a rejoint les étoiles d’où il continuera à veiller sur nous », pouvait-on lire ce dimanche sur la page Facebook officielle de l’ancien président malgache, Didier Ratsiraka, qui devait son surnom à sa formation d’officier de marine.

Celui qui a dirigé Madagascar par deux fois – de 1975 à 1993 puis de 1997 à 2002 – est décédé tôt dans la matinée de ce dimanche 28 mars à l’hôpital militaire de Soavinandriana, à Antananarivo, où il avait été admis le lundi 22. Les causes de son décès n’ont, pour l’heure, pas été rendues publiques, mais sa fille a confié à Jeune Afrique que l’ancien chef de l’État avait fait un arrêt cardiaque dimanche matin.

Il avait été admis, ainsi que son épouse, « à la suite d’un contrôle de routine dû à une petite grippe ». Le test PCR de dépistage du Covid-19 de l’ancien président s’était révélé négatif, selon ses proches.

Hommage national

« Les Malagasy ont perdu un illustre patriote », a tweeté le président Rajoelina. L’ancien président recevra un hommage national, lundi 29 mars.

« Didier Ratsiraka était un grand homme d’État. Il n’est que justice que la Nation entière soit en deuil », a déclaré Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, à l’annonce de son décès.

« Sa première maîtresse, c’était Madagascar, avant tout le reste, a déclaré, très émue, sa fille, Annick Ratsiraka. Il avait toujours essayé d’unifier le pays. Maintenant, c’est à nous de consolider cet héritage. »

Témoin de l’Histoire du continent

Acteur et témoin privilégié de l’Histoire de Madagascar et du continent pendant près de six décennies, Didier Ratsiraka avait accordé un long entretien à Jeune Afrique en avril dernier, revenant sur ses souvenirs de militant anticolonialiste et d’homme d’État.

À la question « Quel regard portez-vous aujourd’hui sur les 60 années d’indépendance de votre pays ? », il avait répondu : « Nous avons tous les attributs de l’indépendance : le drapeau, l’hymne, le Parlement… Mais nous n’avons pas une pleine souveraineté. Les cours du café et du cacao sont décidés à Londres, tout comme celui du pétrole est fixé au siège de l’Opep, à Vienne. »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer