Politique

Maroc : la chute de Moncef Slaoui, « tsar des vaccins »

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 27 mars 2021 à 12h50
Moncef Slaoui à Washington, le 12 janvier 2021.

Moncef Slaoui à Washington, le 12 janvier 2021. © Patrick Semansky/AP/SIPA

Dans l’inconscient collectif, surtout marocain, il restera « Monsieur anti-Covid ». Mais l’image de Moncef Slaoui, accusé de harcèlement sexuel, est désormais sérieusement entachée.

Moncef Slaoui sera dorénavant le « tsar du vaccin » déchu. Ce chercheur maroco-belge de 61 ans, mandaté par l’ex-président américain Donald Trump en mai 2020 pour mener l’opération « War Speed » et accélérer le développement de vaccins anti-Covid, a été rattrapé par un « scandale sexuel ». Résultat ? Le 24 mars, Moncef Slaoui a été licencié de son poste de président du Conseil d’administration de Galvani Bioelectronics, majoritairement détenu par GSK, un géant britannique de l’industrie pharmaceutique.

Pour rappel, Moncef Slaoui a dirigé la « recherche et le développement » chez GSK jusqu’en 2017. Selon un communiqué de la firme diffusé le jour même, « les faits remontent à plusieurs années (…) lorsqu’il était employé de GSK ».

Allégations de harcèlement sexuel

Dans les coulisses, l’actuelle PDG de GSK, Emma Walmsley, a reçu en février dernier un courrier, rédigé par une employée, détaillant les allégations de harcèlement sexuel contre Moncef Slaoui. Dès lors, le conseil d’administration de GSK a ouvert une enquête auprès d’un cabinet d’avocats pour enquêter sur ces accusations. Pas n’importe lequel : celui de Grace Speights, avocate basée à Washington, connue et reconnue pour être une alliée du mouvement « Me Too ».

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte