Bourse

Euronext Paris signe des accords avec les places d’Alger et de Tunis

| Par Jeune Afrique
La Bourse de Paris.

La Bourse de Paris. © AFP

Les places financières algérienne et tunisienne ont chacune signé un protocole d’accord avec Euronext Paris, opérateur boursier majeur de la zone Euro.

Sous le patronage de Karim Djoudi, ministre des Finances, la cérémonie de signature d’un protocole d’accord entre la Bourse d’Alger et Euronext Paris a eu lieu mardi 25 mars 2014 au siège de la Bourse d’Alger. Selon un communiqué, « le protocole vise à instituer, dans un esprit de coopération et de respect mutuel, des relations fortes et durables entre les deux places financières ».

Dans le même temps, Tunis annonçait le renforcement de ses relations avec la Place parisienne à travers la signature d’une nouvelle convention qui permettra de proposer au marché tunisien, à l’horizon 2016, la dernière technologie de cotation électronique par la migration vers la plateforme « Universal Trading Plateform – Hybrid » (UTP-Hybrid), qui permet de gérer divers modèles de marché et classes d’actifs. La Bourse de Tunis s’est également associée à trois autres bourses arabes – Amman, Beirut et Muscat – qui utilisent la même technologie de cotation.

Lire aussi :

La Bourse d’Alger bientôt ouverte aux investisseurs étrangers
Bourses africaines : le best-of 2013
Du nouveau sur la Bourse d’Alger ?
Tunisie : vague d’introductions à Tunis

Axes de coopération

Les axes de coopération entre Paris et Alger portent essentiellement sur l’animation de la place dans les différents métiers de la finance, à travers l’organisation de séminaires et de formations professionnelles. Les deux parties œuvreront également pour la promotion des places financières de Paris et d’Alger à travers l’organisation de tables rondes, de conférences, etc.

Pour l’heure, le marché financier algérien ne contribue pratiquement pas au financement de l’économie, essentiellement assumé par les banques, le budget de l’État ainsi que par le recours aux avoirs du Fonds de régulation des recettes qui est alimenté par les revenus supplémentaires du pétrole. Seules quatre entreprises sont cotées à la Bourse d’Alger.

Répondre aux futurs besoins de la Bourse de Tunis

La plateforme UTP – Hybrid permet de gérer les marchés comptant (actions, obligations, ETF, warrants) et de dérivés (futures et options). Ces fonctionnalités pourront répondre aux futurs besoins de la Bourse de Tunis, notamment la création de nouveaux marchés et de nouveaux instruments financiers, comme la création d’un marché de produits dérivés permettant aux investisseurs de se couvrir contre différents risques du marché. Selon un communiqué, « l’utilisation de cette plateforme sera aussi un moyen pour la Bourse de Tunis d’améliorer son attractivité sur le plan régional et lui ouvre de nouvelles possibilités d’alliances ».

Euronext compte plus de 1 300 émetteurs représentant une capitalisation boursière totale de 2 600 milliards d’euros.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte