Politique

Centrafrique : François Bozizé quitte le KNK pour prendre la tête de la coalition rebelle 

Réservé aux abonnés | | Par
François Bozizé, le 9 novembre 2020.

François Bozizé, le 9 novembre 2020. © Pacôme Pabandji pour JA

L’ancien président va quitter la direction de son parti, le Kwa Na Kwa. Il a en effet annoncé à ses troupes qu’il prenait la tête de la Coalition des patriotes pour le changement et qu’il souhaitait se consacrer à la coordination des groupes armés. 

Selon nos sources, François Bozizé s’apprête à démissionner de son poste de dirigeant du Kwa Na Kwa (KNK). L’ancien président l’a annoncé aux principaux cadres de la formation à la fin du mois de février et l’information doit être rendue publique dans les jours prochains. Un remplaçant a déjà été désigné pour prendre la tête du principal parti d’opposition, mais son identité est pour l’instant tenue secrète pour des raisons de sécurité.

Chef rebelle

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte