Politique

Tchad : sur qui Idriss Déby Itno s’appuie-t-il pour s’assurer un sixième mandat ?

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 22 mars 2021 à 10h10
La garde rapprochée d’Idriss Déby Itno.

La garde rapprochée d'Idriss Déby Itno. © JA

Fidèles expérimentés, membres de sa famille… Idriss Déby Itno, candidat à la présidentielle du 11 avril, s’est entouré de son premier cercle pour mener sa campagne à la stratégie déjà bien rodée.

GardeRapprochée Deby-05

En matière d’élections présidentielles, Idriss Déby Itno (IDI) est sans doute l’un des dirigeants les plus expérimentés de la planète, tous continents confondus. 1996, 2001, 2006, 2011, 2016, 2021 : la liste de ses participations – et de ses victoires – au scrutin pour la magistrature suprême du Tchad s’allonge, sans suspense, depuis vingt-cinq ans.

Une nouvelle fois, c’est en immense favori que le Tchadien se présente, tandis que la quasi-totalité de ses opposants ont choisi, contraints ou non, la voie du boycott. Saleh Kebzabo n’en sera pas, tout comme Ngarlejy Yorongar et Succès Masra. Les anciens rebelles Baba Laddé, en exil, et Yaya Dillo Djerou, en fuite, ne s’aligneront pas davantage.

Cela n’a pas empêché IDI de lancer sa campagne, le 13 mars au stade de N’Djamena, entouré de ses partisans du Mouvement patriotique du salut (MPS, au pouvoir) et d’une équipe de stratèges et de communicants expérimentés. Voici les principaux lieutenants du maréchal du Tchad, qui l’entourent dans sa quête d’un sixième mandat.

GardeRapprochée Deby-03

Le secrétaire général du Mouvement patriotique du salut (MPS) a été nommé par Idriss Déby Itno directeur de campagne. Mahamat Zene Bada, ancien maire de N’Djamena, est depuis longtemps un rouage essentiel du système Déby Itno. Proche du président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, il fait le lien avec les hommes de terrain du MPS et contrôle les finances de la formation au pouvoir, via son bras financier, l’homme d’affaires Abakar Tahir Moussa.

Il s’est entouré de trois adjoints de poids : Mahamat Moustapha Masri, ancien trésorier payeur général, Elise Loum, ex-conseillère à la présidence, et Adeli Tarsoui, président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale. Onze conseillers figurent également dans son équipe – dont le propre frère aîné du président, Daoussa Déby Itno – tout comme un « rapporteur général », l’ex-ministre de la Santé, Abdoulaye Sabre Fadoul.

GardeRapprochée Deby-02

Ce fils du chef de l’État a été nommé en juillet 2019 directeur de cabinet adjoint, aux côtés du « dircab » de l’époque, le technocrate Abdoulaye Sabre Fadoul. Abdelkerim Idriss Déby fait aujourd’hui figure de pilier pour son père, qui lui a confié une partie de ses dossiers sensibles sur le plan des affaires et de la diplomatie. D’ordinaire discret, il n’a pas hésité à se rendre récemment sur le terrain pour faire campagne en son nom.

Proche des milieux d’affaires et ancien chargé des affaires militaires au ministère des Affaires étrangères, il a noué des contacts à l’international, notamment en Russie (avec le vice-ministre des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov), en Israël (initialement via Philippe Hababou Solomon), en France (où il a rencontré notamment Alexandre Benalla) ou, plus proche de N’Djamena, au Nigeria de Muhammadu Buhari.

Un autre fils du président gère, quant à lui, la sécurité de la campagne : Mahamat Idriss Déby Itno, dit Kaka, patron de la Direction générale de service de sécurité des institutions de l’État, la fameuse DGSSIE. Cette dernière, via son groupement numéro un, est déjà chargée de la sécurité du Palais présidentiel et fait office, depuis sa création en 2005 (alors que des dissensions frappaient l’armée tchadienne), de garde rapprochée du chef de l’État.

GardeRapprochée Deby-07

Il est officiellement le supérieur direct d’Abdelkerim Idriss Déby et occupe le poste de directeur de cabinet du président. Proche des milieux d’affaires du Batha, sa région natale, dont il est le principal représentant, Aziz Mahamat Saleh a officié de 2004 à 2009 au ministère des Finances, où il a côtoyé Abbas Mahamat Tolli, l’actuel gouverneur de la Banque des États d’Afrique centrale (BEAC), lorsque celui-ci était ministre.

Diplômé en droit de l’économie internationale et des affaires de l’université Paris-Descartes, il est un intime de l’ancien ministre de l’Éducation Ahmat Khazali Mahamat Acyl, frère de la Première dame, Hinda Déby Itno. Fils de Mahamat Saleh Ahmat Tibek (ancien ambassadeur aux États-Unis, plusieurs fois ministre et ex-conseiller d’IDI, décédé en 2017), il accompagne d’ailleurs l’épouse du président lors d’une partie de ses déplacements dans le cadre de la campagne.

Aziz Mahamat Saleh est un fin connaisseur des arcanes politiques à N’Djamena mais aussi dans les provinces – il a été gouverneur du Chari-Baguirmi et du Moyen-Chari. Il dispose également de relais précieux dans les milieux de la communication. Son beau-frère, Louane Mahamat Louani, est le directeur général de l’agence de communication LouaniCom, laquelle est parfois sollicitée par la présidence, comme lors de la campagne présidentielle de 2016.

GardeRapprochée Deby-06

Première dame depuis son mariage avec Idriss Déby Itno en 2005 (un an avant son troisième mandat), Hinda Déby Itno est l’une des pièces maitresses de la campagne actuelle. Habituellement très présente sur le terrain via sa fondation Grand cœur, active dans les domaines de la santé et de l’éducation, elle a prévu, en collaboration avec le directeur de cabinet Aziz Mahamat Saleh, des déplacements afin de mobiliser les électeurs et, surtout, les électrices.

Le 8 mars, à l’occasion de la Journée mondiale des droits des femmes, elle a lancé un appel aux Tchadiennes afin que celles-ci se rendent massivement aux urnes. Après avoir été au côté du président lors du lancement de sa campagne, le 13 mars, elle le représentera dans les régions qu’il n’aura pas le temps de visiter.

GardeRapprochée Deby-04

Secrétaire général adjoint et porte-parole du MPS, l’ancien ministre de la Justice et ex-secrétaire général de la présidence a été désigné responsable de la communication à la direction nationale de campagne du candidat Idriss Déby Itno. En relation directe avec Mahamat Zene Bada, Jean-Bernard Padaré assume la fonction de porte-parole et organise les relations du chef de l’État et de son parti avec les médias nationaux et internationaux sur les sujets ayant trait à la campagne présidentielle.

Avocat de formation, il est également responsable de la mobilisation dans sa région d’origine du Mayo-Kebbi Ouest, où IDI a besoin de barons du MPS fidèles pour contrer l’influence de l’opposant Saleh Kebzabo. Jean-Bernard Padaré et le MPS travaillent au jour le jour avec l’agence de communication OpenUnion. Dirigée par Mahamat Mamadou Djimtebaye, elle est chargée de conseiller le parti et de prendre en charge le versant numérique de la campagne.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer