Dossier

Cet article est issu du dossier «Décès d’Hamed Bakayoko : la Côte d’Ivoire face à la disparition d’« Hambak »»

Voir tout le sommaire
Politique

Francs-maçons : la Grande Loge de Côte d’Ivoire se met en congé après le décès d’Hamed Bakayoko

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 18 mars 2021 à 18h27
Hamed Bakayoko à Paris, en novembre 2017

Hamed Bakayoko à Paris, en novembre 2017 © THOMAS SAMSON/AFP

Les frères de la GLCI se sont réunis en conclave le 11 mars. Deuil maçonnique, intérim de leur Grand Maître… Voici ce qu’ils ont décidé.

Selon nos informations, les « frères de lumière » de la Grande Loge de Côte d’Ivoire (GLCI) se sont réunis en urgence le 11 mars à Abidjan, au lendemain du décès en Allemagne de leur Grand Maître, le Premier ministre Hamed Bakayoko.

Grand Maître intérimaire

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte