Dossier

Cet article est issu du dossier «Décès d’Hamed Bakayoko : la Côte d’Ivoire face à la disparition d’« Hambak »»

Voir tout le sommaire
Politique

Côte d’Ivoire : la dépouille d’Hamed Bakayoko rapatriée à Abidjan

| Par Jeune Afrique avec AFP
La dépouille du Premier ministre de Côte d’Ivoire, Hamed Bakayoko, décédé mercredi, est arrivée samedi à Abidjan.

La dépouille du Premier ministre de Côte d'Ivoire, Hamed Bakayoko, décédé mercredi, est arrivée samedi à Abidjan. © AFP

La dépouille du Premier ministre de Côte d’Ivoire, Hamed Bakayoko, décédé mercredi à l’âge de 56 ans dans un hôpital en Allemagne des suites d’un cancer, est arrivée samedi à Abidjan.

Le président ivoirien Alassane Ouattara, sanglé dans un ensemble costume sombre, coiffé d’un chapeau noir, a accueilli en milieu d’après-midi à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, le cercueil recouvert du drapeau national orange-blanc-vert. Alassane Ouattara, quelques instants après, entouré de son épouse Dominique, de la veuve du défunt Yolande Bakayoko et de ses enfants, s’est incliné sur le cercueil en y posant ses mains pendant un long moment.

Après les prières musulmanes, le cortège funéraire s’est dirigé en direction de Ivosep (pompes funèbres de la Côte d’Ivoire) sous les regards tristes de plusieurs centaines de jeunes regroupés par endroits, arborant des tee-shirts blancs à l’effigie du défunt, sur lesquels, on pouvait lire: « Adieu HamBak, notre inspirateur ! » ou « HamBak à jamais dans nos cœurs ».

Deuil national de huit jours

Jeudi, le gouvernement avait décrété un deuil national de huit jours, du 12 au 19 mars. Le programme officiel prévoit des hommages de la nation mercredi, suivis du transfert du corps le lendemain à Séguéla (Nord) où il sera inhumé vendredi « dans la stricte intimité familiale ».

Hamed Bakayoko, qui était également ministre de la Défense, avait été évacué en France le 18 février par avion spécial pour « raisons de santé », avant d’être transféré dans un hôpital en Allemagne le week-end dernier, au moment où se tenaient les élections législatives. Malgré son absence, il a été très largement réélu député dans son fief de Séguéla.

Hommages

Hamed Bakayoko avait succédé en juillet 2020 au poste de Premier ministre à Amadou Gon Coulibaly, décédé quelques jours après son retour d’une hospitalisation et d’une convalescence de deux mois en France pour des problèmes cardiaques. Apprécié dans tous les camps d’un pays marqué par de fortes tensions politiques, les opposants ont tenu à saluer sa mémoire.

L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, en liberté conditionnelle à Bruxelles après son acquittement en première instance par la Cour pénale internationale (CPI), a « différé » son retour au pays prévu à la mi-mars pour « s’associer pleinement, dans la pure tradition africaine, au deuil qui frappe la Côte d’Ivoire, avec la brutale disparition » d’Hamed Bakayoko, souligne un communiqué du secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI), Adou Assoa.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte