Entreprises & marchés

Cameroun : Njong Eric Njong, un patron dans le vent

Réservé aux abonnés | | Par - à Yaoundé
Mis à jour le 02 avril 2021 à 14h05
Njong Erik Njong

Njong Erik Njong © SAAD pour JA

Il n’a pas l’envergure d’un Danpullo, d’un Colin Mukete ou d’une Kate Fotso. Et pourtant, Njong Eric Njong est aujourd’hui l’entrepreneur anglophone le plus en vue du Cameroun.

Célestin Tawamba, le patron des patrons, citait déjà il y a trois ans cet homme de 59 ans, qui ne ménage ni sa peine ni son sourire parmi les soixante pionniers de l’économie nationale.

Il l’a même coopté et fait figurer sur sa liste lors de la dernière élection du bureau exécutif du Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam), en décembre 2020.

Préférence nationale

Au Gicam, Njong Eric Njong a succédé à Franklin Ngoni Njie, le patron de la Cameroon Development Corporation (CDC), premier groupe (public) agro-industriel du pays.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte