Automobile

Tunisie : la fusion PSA-Fiat met-elle le groupe Loukil en danger ?

Réservé aux abonnés | | Par - à Tunis
Bassem et Walid Loukil

Bassem et Walid Loukil © HICHEM

La perte de la distribution des véhicules Citroën et DS risque de porter un gros coup à un groupe déjà fragilisé par un endettement important et la chute de ses revenus. Mais les frères Walid et Bassem Loukil s’efforcent de trouver une parade.

La perte de trop ? En annonçant unilatéralement qu’UADH (Universal Auto Distributors Holding) n’était plus, depuis le 31 décembre 2020 – le revendeur officiel des véhicules Citroën et DS, Stellantis – créé le 16 janvier 2021 de la fusion du groupe français PSA et de Fiat Chrystler Automobiles – a fragilisé encore un peu plus le groupe Loukil (automobile, industrie, agriculture, etc.).

Le chiffre d’affaires – 520 millions d’euros en 2018 – du groupe familial fondé en 1976 par Mohamed Loukil dépend, en effet, à 40 % de sa holding UADH, qui gère également les marques Mazda, Foton et Renault Trucks en Tunisie.

« Il est de notoriété qu’UADH traverse une phase difficile, commente un banquier influent de la place. La dette s’est accumulée de manière disproportionnée. Des réunions ont lieu à la Banque centrale pour trouver des solutions auprès des banques créancières de la holding et du groupe Loukil. »

Trésorerie en berne

Entre 2019 et 2020, la trésorerie nette des activités consolidées d’UADH est passée de 7,9 millions de dinars à 2 millions de dinars (de 2,4 millions d’euros à 608 000 euros). Sur la même période, les revenus de la branche concession automobile ont chuté de 40 %. Un effondrement que la pandémie n’explique pas entièrement, car, dans le même temps, les immatriculations ont progressé de 1 % en Tunisie.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte