BTP & Infrastructures

Cinq opérateurs présélectionnés pour le port polyvalent de Kribi

| Par
L’ensemble du projet de Kribi comptera quatre terminaux au total.

L'ensemble du projet de Kribi comptera quatre terminaux au total. © Renaud van der Meeren

La liste des cinq entreprises pré-qualifiées pour l’exploitation et la maintenance des installations et équipements du futur terminal polyvalent de Kribi est désormais connue. Parmi elles, APM Terminals, ICTSI, Necotrans/KPMO, Marsa Maroc et Sea Invest/CLGG.

Le gouvernement du Cameroun a dévoilé le 20 mars dernier la liste des cinq entreprises pré-qualifiées pour l’exploitation et la maintenance des installations et équipements du futur terminal polyvalent de Kribi, attendu pour démarrer ses activités dès juin prochain. Entre temps, le comité de pilotage du port de Kribi aura fait son choix entre APM Terminals (Danemark), International Container Terminal Services (ICTSI – Philippines), Necotrans/KPMO (France), la Société d’exploitation des Ports-Marsa Maroc et le Groupement Sea Invest/CLGG (Belgique).

Les candidats doivent maintenant au plus vite remettre leurs offres à la Commission de présélection qui retiendra deux ou trois candidats maximum pour participer au dialogue de pré-qualification.

Marchandises non-conteneurisés

Lire aussi :

Cameroun : Kribi ou l’industrialisation d’une cité balnéaire
Le chinois Noble achètera le fer de Sundance
Cameroun : Necotrans veut concurrencer Bolloré à Kribi

Ce futur port polyvalent, constitué dans sa première phase d’un quai de 680 mètres de long, est destiné à recevoir les marchandises diverses non-conteneurisés, quelques vracs solides, ainsi que les trafics rouliers. Il sera installé juste à côté du futur port à conteneurs, également prévu pour le printemps prochain, même si le processus de sélection du futur opérateur a pris du retard.

L’ensemble du projet de Kribi compte quatre terminaux au total, puisqu’un terminal pétrolier est également prévu, ainsi qu’un appontement fer spécialisé dans la réception du minerai extrait sur le gisement de Mbalam, situé à 450 km plus à l’Est et qui arrivera sur la région de Kribi par liaison ferroviaire.

La réalisation de ce complexe portuaire a été confiée à China Harbor Enginering Company (CHEC). Son financement s’élève à 430 millions d’euros, dont 315 millions prêtés par l’EximBank of China.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte